Femina Logo

Ce risque pour les animaux comme pour les gens a nettement diminué depuis quelques décennies (1 décès pour 1000 en 1950, 1 pour 10 000 en 1980 et environ 1 pour 145 000 en 2000). Soit une diminution du risque d’un facteur de 145. Pour info le risque est statistiquement le même que celui de mourir d’un homicide, 10 fois plus grand que de mourir d’un accident d’avion et 100 fois plus grand que de gagner à la loterie suisse.

Ces changements sont dus aux nouvelles technologies de surveillance, aux nouveaux produits et à la mise au point de procédures rigoureuses. Nous pouvons profiter de tout ces changements aussi dans la médecine vétérinaire, pour autant qu’on s’y intéresse et que l’on y mette les moyens.

Un protocole d’anesthésie va dépendre de l’âge de l’animal, de son état de santé, de la nature de l’intervention (donc de la profondeur de l’anesthésie souhaitée et de sa durée). En pratique quotidienne je réalise tous les jours de nombreuses anesthésies. On peut les classer en 2 catégories:

  • Des anesthésies injectables: l’animal sera anesthésié uniquement avec des produits injectés
  • Des anesthésies gazeuses: après avoir injecté un ou des produits pour poser une sonde dans la trachée, l’anesthésie est assurée grâce à un gaz que l’animal va respirer.

Les anesthésies injectables sont utilisées pour des interventions rapides et pas trop invasives (fermer une petite plaie, castrer un chat, faire une radiographie). Selon les produits utilisés nous pouvons aller d’une simple sédation (l’animal sera encore plus ou moins conscient) à une anesthésie complète.

Il est préférable d’utiliser une anesthésie gazeuse dès que celle-ci doit durer car on peut à tout moment ou presque moduler son intensité, ou même l’arrêter. Il est possible d’ajuster précisément la dose donnée à l’animal presque à chaque minute et ainsi les effets toxiques et les complications sont nettement moindres qu’avec des produits injectables.

Et sachez qu’il existe aussi de nombreux de gaz anesthésiants dont les pouvoirs anesthésiants et les effets secondaires diffèrent beaucoup (mais aussi les prix, dans un facteur de 1 à 20 ce qui peut changer grandement le prix d’une anesthésie!). Et pour contrôler encore plus le risque nous avons à notre disposition les mêmes appareils de monitoring que dans une salle opératoire humaine.

Du plus basique au plus perfectionné je vais vous citer quelques appareils de surveillance qui permettent de limiter les risques d’arrêt cardiaque ou respiratoire:

  • électrocardiogramme, rythme et fréquence cardiaque continue
  • détecteur d’apnée (arrêt de la respiration)
  • oxygénation sanguine (si le sang n’est plus oxygéné alors risque de lésions cérébrales et décès)
  • surveillance de la température corporelle (une hypothermie peut aggraver les complications ou empêcher le réveil)
  • dosage continu du dioxyde de carbone (CO2) dans les gaz inhalés et expirés (si le CO2 dépasse les valeurs limites alors la respiration n’est plus efficace ou le cœur n’envoie plus assez de sang dans les poumons). C’est une valeur qui permet de détecter très précocement des problèmes et d’y remédier avant qu’il ne soit trop tard.
  • Le top est de pouvoir doser en continu la concentration de gaz anesthésiant dans les poumons afin de savoir en temps réel si la dose envoyée est correcte, trop faible ou au contraire trop importante. En gros de savoir si l’animal risque de se réveiller, ou s’il dort trop ou si on détecte un problème de pouvoir diminuer l’anesthésie immédiatement.

Voici des éléments bien rébarbatifs mais qu’il est important de connaître. Ils sont aussi déterminants que le choix du chirurgien. Mais un chirurgien expérimenté va toujours travailler avec des moyens anesthésiques perfectionnés. Sachez que les équipements peuvent atteindre des sommes très importantes. Ce qui peut justifier des différences significatives de tarifs entre praticiens.

Il n’est jamais inintéressant de poser des questions pour se faire expliquer les choses avant de confier votre animal. En tout cas moi je le ferais pour mes proches…

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E20: Gérer les tensions familiales pour une vie plus apaisée

Rendre visite à ses beaux-parents, présenter son nouveau conjoint à ses enfants, survivre à un interminable dîner familial, relancer une communication essoufflée... que de petits challenges que nous présente la vie, lorsque les tribus se réunissent. Afin de prendre un pas de recul sur ces situations et les gérer au mieux, un psychologue nous donne des clés de compréhension et des solutions. Parce qu'au fond, on l'adore, notre famille!

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina