Femina Logo

covid-19

Coronavirus: 10 questions que tout le monde se pose

Coronavirus 10 questions que tout le monde se pose

L’OFSP ne recommande pas aux personnes en bonne santé de porter des masques d’hygiène en public. Les individus exclus de cette recommandation sont les personnes atteintes de maladies respiratoires aiguës, le personnel de santé ou les personnes particulièrement vulnérables. Il est donc recommandé de ne pas acheter de masque lorsqu’on n’appartient à aucune de ces catégories, afin de ne pas engendrer une pénurie de ce matériel médical.

© Getty

Rappel

Dans le but de limiter l’épidémie de Coronavirus, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) rappelle sur son site les recommandations en vigueur: il conseille ainsi de garder ses distances, de se laver soigneusement les mains, d’éviter les poignées de main, de tousser et d’éternuer dans un mouchoir ou dans le creux du coude. Enfin, en cas de fièvre et de toux, il est préférable de rester à la maison et de toujours téléphoner avant de se rendre chez le médecin ou aux urgences.

En cas de doute, la ligne Infos Coronavirus (+41 58 463 00 00) fonctionne tous les jours, 24 heures sur 24.

Le site coronavirus.unisante.ch propose un outil en ligne, le CoronaCheck, pour évaluer rapidement son risque et savoir quoi faire.

Questions

Quels sont les principaux symptômes du Covid-19? Comment le différencier de la grippe, du rhume ou encore de la bronchite?
La Dre Pauline Vetter du Service des maladies infectieuses rappelle les symptômes principaux du Coronavirus: difficultés respiratoires accompagnées de toux, douleurs dans les muscles et les articulations, mal de tête et, dans certains cas, des diarrhées. Le Covid-19 peut également provoquer des pneumonies informe l’experte.

Toutefois, le Coronavirus est «un virus qui cause bronchite, rhume ou état grippal», détaille l’infectiologue et virologue Manuel Schibler, dans l’une des vidéos disponibles sur la chaîne YouTube des HUG. Ainsi, il est impossible de dissocier le Covid-19 d’une grippe saisonnière ou d’un banal rhume sans faire le test de dépistage du Coronavirus (un prélèvement de salive à réaliser auprès de médecins). Toutefois, ce test est réalisé uniquement en cas d’hospitalisation: voilà pourquoi, dans la grande majorité des cas, le médecin conseille de rester à la maison.

En quoi consiste une quarantaine?
Dans la plupart des cas, la quarantaine consiste à rester dans l’enceinte de son domicile durant 14 jours. Il s’agit d’isoler «une personne potentiellement malade pour qu’elle ne puisse pas infecter d’autres personnes», informe le Dr Gilles Eperon du Service de médecine tropicale et humanitaire.

Comment ce virus se transmet-il d’une personne à l’autre?
«Il se transmet par gouttelettes, communément appelées postillons. Cela signifie que le risque de transmission existe lorsqu’on se trouve à une distance inférieure à un mètre de la personne contaminée», explique Claude Ginet, infirmier responsable d'équipe au Service Prévention et Contrôle de l'Infection.

Pour information, selon le Dr Manuel Schibler, la majorité des transmission se fait par des personnes qui éprouvent des symptômes légers tels qu’un nez qui coule, un peu de fièvre ou des douleurs musculaires.

Existe-t-il un vaccin ou un traitement?
Bien qu’il n’existe pas de traitement spécifique pour l’instant, les gens reçoivent tout de même les soins nécessaires: par exemple, «s’ils ont de la peine à respirer, les poumons seront soulagés», rappelle Laurent Kaiser, Chef du Service des maladies infectieuses. Les soins intensifs seront également envisagés si les gens sont très sévèrement malades. Mais avant tout, «on compte sur l’immunité et les forces de notre système vital pour guérir la maladie».

Quel est le profil des personnes ayant succombé du Coronavirus?
«Il s’agit majoritairement de personnes d’un certain âge, rappelle le Dr Manuel Schibler. Plus l’âge est avancé, plus la mortalité est grande». Aussi ajoute-t-il que la comorbidité (ou l’association de deux maladies sans causalité établie, par exemple l’obésité et l’arthrose), les problèmes cardiovasculaires ou encore le diabète représentent aussi des facteurs de risque supplémentaires.

Et aussi

C’est quoi, «le nouveau Coronavirus»?
«C’est un virus qui existe chez les animaux et qui, pour un motif qui nous échappe, est passé de l’animal à l’humain, plus précisément dans la gorge d’un humain, et qui s’est ensuite répliqué.» - Pr Laurent Kaiser, Chef du Service des maladies infectieuses

Quid de nos animaux domestiques?
«Même si ce virus a été introduit par un hôte animal, il est extrêmement peu probable que ce virus qui circule chez l’être humain soit retransmis à d’autres mammifères.» - Dr Manuel Schibler, infectiologue et virologue

Que faire si je reviens d’un pays considéré comme «à risque»?
«Tant qu’on n’a pas de symptômes, on peut continuer à vivre normalement», rassure le Dr Manuel Schibler, infectiologue et virologue. En revanche, dès l’apparition des premiers symptômes, il faut impérativement rester chez soi et appeler son médecin ou la ligne Infos Coronavirus.

Dois-je porter un masque d’hygiène?
L’OFSP ne recommande pas aux personnes en bonne santé de porter des masques d’hygiène en public. En effet, ceux-ci ne protègent pas efficacement une personne en bonne santé contre une infection par des virus respiratoires. Aussi, porter un masque peut engendrer un faux sentiment de sécurité.

Les individus exclus de cette recommandation sont les personnes atteintes de maladies respiratoires aiguës, le personnel de santé ou les personnes particulièrement vulnérables.

Il est donc recommandé de ne pas acheter de masque lorsqu’on n’appartient à aucune de ces catégories, afin de ne pas engendrer une pénurie de ce matériel médical.

Retrouvez toutes les vidéos des HUG sur leur chaîne YouTube.

Un voyage en vue?

Comme l’indique l’OFSP, il est pour l’heure encore impossible d’estimer jusqu’à quand les mesures de quarantaine s’appliqueront dans certains pays, comme l’Italie, le Japon ou encore Israël. Difficile donc de savoir s’il faut maintenir les vacances à l’étranger!

Par ailleurs, et même si l’OMS n’a pas émis de restrictions quant aux voyages, il est vivement recommandé de se renseigner auprès des ambassades durant l’organisation de votre séjour. Les informations sur les représentations étrangères en Suisse sont disponibles sur le site du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Enfin, le site d’informations pour les voyageurs: safetravel.ch

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Juliane vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina