Femina Logo

santé

Bien-être: une semaine pour se remettre d'aplomb

Une semaine pour remettre aplomb

Se promener en extérieur, lâcher son smartphone (et s'aider pour ce faire de... l'appli Forest), faire du jardinage: la nature vous veut du bien!

© Getty images

Ô joie. D’ici quelques jours, c’est le printemps. En attendant de pouvoir enfiler à nouveau ses Birkenstock, le moment est surtout tout trouvé pour prendre de bonnes habitudes. Un moment charnière de l’année, qui nécessite aussi de s’arrêter, de (re)faire le plein d’énergie pour affronter le prochain trimestre. En un programme d’une semaine, on va se décrasser après cet hiver rigoureux, se faire du bien, intérieur comme extérieur.

Lundi: bye bye Facebook

Première étape, et pas des moindres. On commence par se fixer un objectif réaliste de détox digitale. Avant de balancer aux déchets son iPhone, on vise moins ambitieux. On désinstalle par exemple l’appli Facebook de son portable, ou on promet solennellement de ne rien poster durant les sept prochains jours. Si vous avez de la peine à lever les yeux de votre tout petit écran, motivez-vous avec une app du type Forest. En gros, vous plantez une petite graine sur votre téléphone, et tant que vous ne le touchez pas, la plante va pousser jusqu’à devenir un arbre. Vous ne résistez pas à la tentation? Votre plante va se dessécher et mourir. Mine de rien, on y croit et ça marche.

Mardi: folate, mon ami

On se jette sur les folates, ou vitamines B9, bénéfiques notamment au renouvellement de la peau ou de l’intestin. Ça tombe bien, les légumes de printemps en regorgent. Epinards, asperges, noix, pissenlits… on en abuse. Comme on abusera du citron, «le roi de la détox, avec son goût acide mais ses propriétés basifiantes pour l’organisme», précise Amélie Dardenne, conseillère en nutrition chez Alive, à Genève, qui organise un atelier détox ce 21 mars 2018. Sa recette facile, de saison et bourrée de bonnes choses? Une salade de feuilles d’épinards, de fenouil et de radis roses, parsemée de graines de sésame, d’huile de colza – «c’est local et bourré d’oméga 3» – et de jus de citron.

15 recettes de desserts sucrés à base de légumes (qui ne sont pas des avocats!)

Mercredi: entrer en résilience

Vivre en cohérence avec ses valeurs. Honorer ses responsabilités sans s’épuiser. S’épanouir. Ça donne envie, non? L’une des clés s’appelle la résilience, cette capacité à rebondir face aux épreuves de la vie.

Bonne nouvelle, cela se travaille avec des exercices simples qu’Alexia Michiels a la gentillesse de partager avec nous. Première étape: «Pour une détente immédiate, fermez les yeux plusieurs fois par jour durant quelques secondes et relâchez les muscles du visage, particulièrement autour des yeux.» L’auteure de L’élan de la résilience (Ed. Favre) nous invite aussi à nous reconnecter avec la nature, «à travers une balade, un moment passé en plein air ou un sport extérieur». Plus pragmatique: faites la planche.

«Chaque matin, tenez la position de la planche entre 15 secondes et quelques minutes. C’est l’un des meilleurs exercices pour la ceinture abdominale et le renforcement musculaire, deux piliers pour garder une bonne posture, éviter les maux de dos et augmenter sa présence!»

Jeudi: rire, c’est bon pour la santé

Aujourd’hui, on prend le TGV pour Paris, afin d’aller applaudir Marina Rollmann au théâtre du Marais (elle y joue tous les mercredis et jeudis soir jusqu'au 7 juin 2018). Parce que, comme l’affirmait un conseiller fédéral, le rire c’est bon pour la santé. Pour de vrai.


© DR

Vendredi: totalement yin

Maintenant que la planche n’a plus de secrets, il est temps de passer à la vitesse supérieure. Objectif: découvrir un nouveau style de yoga. Les genres power, vinyasa, bikram ou rocket vous promettent de la sueur et un chouia d’explosivité, mais pourquoi ne pas se tourner vers un yoga qui vient travailler une détente du corps (muscles et ligaments) plus en profondeur? Le yin yoga connaît un succès grandissant, avec ses postures que l’on tient jusqu’à plusieurs minutes. Pour combattre le stress, on visera carrément un cours de yoga relaxant, ou restorative yoga, aidé de couvertures, de coussins, sangles et blocs de mousse. Un shot de bien-être en intraveineuse.

Samedi: on parle aux plantes

Aujourd’hui, on se salit les mains. Que l’on soit très ambitieux ou complètement néophyte, il y a un cours de jardinage fait pour nous dans les environs. Et on le sait, bichonner plants de basilic, buissons de tagètes ou pommiers nains, c’est comme faire de la méditation, on se connecte au moment présent, sans la posture en tailleur parfois inconfortable. Celles et ceux qui rêvent de vivre en quasi autarcie pourront prendre des stages en permaculture sur plusieurs jours, tandis que les plus timides viseront des ateliers de quelques heures, type Pimp my balcony, chez Equiterre.

Dimanche: vider son sac

Qui dit printemps dit bien sûr nettoyage… de sa garde-robe. Parce qu’on a tous au fond de son armoire des pièces que l’on n’a jamais portées, simplement achetées parce qu’elles étaient en soldes, ou usées jusqu’à la corde mais qu’on n’arrive pas à jeter. «Avec une armoire qui stagne, on a de la peine à aller de l’avant, note Julia Veillon, coach en image basée à Montreux. Avec l’arrivée du printemps, les fenêtres s’ouvrent, l’air circule, on profite de cette dynamique pour revenir à l’essentiel et se débarrasser du superflu.»

Fashion détox: comment organiser son dressing?

Sa petite astuce: faire trois tas de ses habits. Dans le premier, ceux que l’on aime et que l’on porte. Dans le deuxième, ceux dont on n’est pas sûr: on les aime, mais on ne les porte pas ou plus. Et dans le troisième tas, toutes ces pièces usées, qu’on ne porte pas ou qui ne nous ressemblent plus. Soyez honnêtes! Les experts estiment qu’on porte entre 20 et 30% de sa garde-robe!

Puis, on fait un essayage avec les fringues des tas 1 et 2, histoire d’affiner sa sélection en écoutant ses sensations. Le tas 1 final retourne dans l’armoire, le tas 2 est mis de côté jusqu’au prochain round de nettoyage. Avec le tas 3? «On organise un apéro-vide-dressing avec ses amies», propose la spécialiste.

Et si on a le temps...

On achète une bouteille isotherme. Et au lieu de se ruer sur des jus industriels et des bouteilles en PET, on se prépare des infusions maison à emporter avec soi. sigg et 24bottles

On va à MedNat, du 22 au 25 mars 2018. Afin – notamment – d’apprendre à réaliser des cosmétiques maison. mednatexpo

On se (re)met au café, en faisant la part des choses. Selon deux études récentes, en boire trois par jour – même déca! – augmenterait notre espérance de vie, en plus de nous donner un coup de fouet.

On achète un vélo! ça tombe bien, la saison des bourses aux vélos vient de démarrer. boursesauxvelos

Podcasts

DANS VOS ÉCOUTEURS

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

DANS VOS ÉCOUTEURS

E5: Adopter le rythme sportif qui nous convient pour booster notre forme

Ne pas faire de sport pendant 3 semaines ou préférer trois mini-séances de 10 minutes plutôt qu'un cours complet, ce n'est PAS GRAVE: et c'est une coach qui nous le dit! (Adios, culpabilité!)

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.