Femina Logo

santé

4 questions sur les perturbateurs endocriniens

Perturbateurs Endocriniens

Utiliser des protège-slips et des tampons peut s'avérer toxique.

© matka_Wariatka/Istock.com

Bisphénol A, pesticides, phtalates, parabènes… De nombreuses études les traquent pour alerter les autorités sanitaires et les consommateurs. Où se cachent-ils? Comment agissent-ils? Le point pour s'y retrouver.

Que sont les perturbateurs endocriniens?

Selon l'Organisation mondiale de la santé, les perturbateurs endocriniens sont des «substances chimiques d'origine naturelle ou artificielle étrangères à l'organisme qui peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien et induire ainsi des effets délétères sur cet organisme ou sur ses descendants.» Ces polluants, principalement des résidus chimiques (méthoxycinnamate d'éthylhexyle, dioxine, pesticides, glyphosate, etc.) imitent, bloquent ou perturbent la fonction des hormones naturelles.

Quels sont leurs effets sur la santé?

En perturbant l'équilibre hormonal, ils peuvent être très nocifs pour la santé en altérant des fonctions telles que la croissance, le développement, le comportement et l'humeur, le sommeil, la circulation sanguine, la fonction sexuelle et reproductrice… Même à très faible dose, ils provoquent des changements graves, notamment sur le fœtus, l'embryon, les jeunes enfants. Malformations génitales, ménopauses et pubertés précoces, infertilité peuvent être des conséquences de l'exposition à ces substances.


A lire aussi:
La pilule innocentée dans les malformations congénitales
Les femmes devraient consommer du soja avant la ménopause
Que faire face aux perturbateurs endocriniens?


Où se cachent-ils?

Partout. Dentifrice, shampooing, déodorant, crème pour le visage, après-rasage, lingette pour bébés… L'Union fédérale des consommateurs (UFC)-Que Choisir a révélé hier d'inquiétantes découvertes en passant au peigne fin 185 produits cosmétiques du quotidien pour adulte et bébé. Une étude de 60 millions de consommateurs vient par ailleurs d'épingler des résidus de substances potentiellement toxiques (dioxines, pesticides) dans 5 des 11 protections féminines analysées (tampons et serviettes hygiéniques). On peut les retrouver aussi sur les jouets, les fruits et légumes, les céréales.

Une loi pour les interdire?

Malgré les effets de mieux en mieux connus d'une partie de ces perturbateurs endocriniens sur la santé, leur interdiction ou limitation n'est pas à l'ordre du jour, notamment au sein de l’Union européenne où, les mesures législatives permettant d'encadrer ces PE sont régulièrement reportées.

Pour traquer ces composés toxiques, l'UFC-Que Choisir a établi une carte qui liste les substances à éviter.

Des labels garantissent l'absence de ces produits, à l'instar des labels Eco et Bio de Cosmebio ou le label Cosmétique biologique Ecocert. Pour les vêtements et textiles, le label Confiance textile 100 ou OEKO TEX Standard 100 s'annoncent sains.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina