Femina Logo

Après le «Hygge»

«Uitwaaien»: le concept néerlandais dont on a besoin, en ce moment

Uitwaaien concept neerlandais bien etre defouler exterieur

En janvier 2022, le Washington Post définissait le terme comme un trend: or, il s'agit plutôt d'un style de vie, d'une habitude. Qu'il pleuve ou qu'il vente (et surtout lorsqu'il vente!), on s'aère la tête chaque jour, histoire de se libérer de tout ce qui nous pèse.

© GETTY IMAGES / OR IMAGES

Encore plus dur à prononcer que le fameux Hygge, voici le nouveau terme susceptible de nous faire du bien, en ce début d'année 2022 déjà bien trop tumultueux... Il s'agit du verbe uitwaaien (prononcé euh-t-wa-yen), issu de la langue néerlandaise et communément utilisé aux Pays-Bas ou en Belgique.

Pour faire simple, il désigne l'habitude de s'aérer la tête, de prendre un bol d'air frais et de se défouler à l'extérieur, dès que quelque chose nous pèse, nous tracasse ou nous irrite. Littéralement, le mot signifie «s'éventer», ou «marcher dans le vent», suggérant qu'on laisse les rafales nous libérer l'esprit, leur permettant d'emmener avec elles toutes nos pensées négatives. Ainsi, le concept prend tout son sens par temps venteux ou pluvieux, lequel nous change les idées direct (et toute personne ayant résidé dans ces contrées saura que les occasions de uitwaaien n'y manquent absolument pas!).

Pourquoi ce soudain engouement pour ce concept, véritable philosophie pour les Néerlandais-es? En janvier 2022, le journal américain The Washington Post érigeait ce terme au rang de nouveau trend lifestyle, soit la relève du Hygge danois et norvégien. L'article soulignait en effet que dans un contexte anxiogène tel que celui d'une crise sanitaire, le réflexe d'entreprendre une activité physique (même brève ou basique) à l'extérieur pouvait améliorer notre état mental, nous permettant d'extérioriser, de prendre du recul et de se détendre. L'idée peut effectivement sembler plus alléchante que de passer (encore) du temps à l'intérieur, sous un plaid, tel que le préconise le Hygge.

Or, pour les personnes employant quotidiennement le mot uitwaaien, une telle mise en lumière internationale a de quoi surprendre: davantage qu'une tendance, il s'agit plutôt d'une habitude avec laquelle elles ont grandi, un réflexe bien-être ancré dans leur culture.

Comment se mettre au uitwaaien?

Le concept est extrêmement simple à appliquer: bouger un peu à l'extérieur, chaque jour, dès qu'on ressent le besoin de se libérer de quelque chose ou qu'une émotion négative nous envahit. Cela n'implique qu'une seule condition: ne pas rechigner à l'idée d'aller se balader par temps nuageux, venteux ou pluvieux! Pour se motiver, il suffit de se souvenir que la racine même du verbe uitwaaien est le mot waaien, qui désigne le soufflement du vent, un allié efficace pour transformer notre humeur. (En réalité, il s'agit surtout d'une métaphore, renvoyant à l'idée que l'air frais nous change les idées.)

Or, l'habitude fonctionne le mieux lorsqu'elle devient quotidienne, c'est-à-dire peu importe la météo! Par exemple, lorsque je débordais d'énergie, petite, mais que le temps était morose, mes parents me proposaient d'aller nous uitwaaien, afin que je puisse me défouler et m'amuser dehors, quitte à rentrer trempée de pluie et les cheveux en bataille. Le lieu idéal pour ce faire: une grande étendue dégagée, telle qu'une plage ou un champ. «Plus nous en découvrons sur les interactions entre les humains et la nature, plus nous percevons les bénéfices physiques et mentaux qu'elles procurent, notamment au niveau de la réduction du stress et d'effets positifs sur la dépression ou les TDAH», expliquait Nalini Nadkarni, professeure à l'école de sciences biologiques de l'Université de l'Utah, toujours auprès du Washington Post.

Ainsi, le terme sous-entend simplement qu'en faisant quelques pas dehors, chaque jour, on s'autorise à prendre du recul, à extérioriser, à changer d'état d'esprit. En marchant, en courant, en dansant, en galopant... même le temps de dix minutes. Et si vous souhaitez pousser l'expérience jusqu'au bout: une fois rentré-e-s à la maison, croquez à pleines dents dans une gaufre.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Ellen vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E83: Comment éviter que les écrans impactent notre humeur

Dans vos écouteurs

E82: Comment instaurer une bonne habitude?

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné