news société

    Instagram: mon chat pourrait bien devenir le nouveau «Choupette»

    Chaque semaine, Sonia Arnal, la rédactrice en chef de Femina, croque dans son édito le quotidien, avec humour et ironie. Ce 10 juin 2018, elle évoque la possiblité que son chat devienne un influenceur. 

    Publié le 
    11 Juin 2018
     par 
    Sonia Arnal

    Je crois que je vais devenir influenceuse sur Instagram. Déjà, ça fait beaucoup plus moderne que rédactrice en chef de magazine papier, donc ça vous pose dans les soirées mondaines.

    Mais surtout, surtout, je sens que la demande est là. Depuis que j’ai parlé de Jean-Claude, mon nouveau chat, celui qui a la dalle constamment et qui m’arrache les asperges de la bouche, je suis très sollicitée pour raconter la vie de la bête, montrer des photos et des vidéos du phénomène.

    Tout le monde veut le rencontrer, ma fille planifie un baby shower pour que ses amis lui serrent la patte, c’est vous dire.

    Le syndrome du chat perdu

    Jean-Claude, le nouveau Choupette

    Je vais donc lui ouvrir un compte avec des instantanés de sa vie. JC mangeant ses croquettes, couché tel une odalisque sur le carrelage de la cuisine, parce que pourquoi se fatiguer à rester debout quand on peut se la jouer empereur romain décadent? JC la nuit. Là il va falloir plusieurs clichés, parce qu’il n’a pas encore compris qu’il peut abandonner ses instincts de chasseur: il habite sous-gare, c’est bourgeois et tout confort, la nourriture arrive toute seule dans la gamelle, il peut glandouiller la journée et dormir la nuit.

    Ce que les chats ont à nous apprendre de la vie

    Lui, il croit bêtement qu’il doit chasser en échange de sa pitance. Toute la nuit il me rapporte des souris (en peluche, je vous rassure) qu’il assassine sur mon duvet à grands coups rageurs de griffes et de dents, avec moult pirouettes à la clé. Il croit aussi qu’on attend de lui qu’il refasse la déco.

    Un style post punk berlinois

    Il descend donc les plaids des canapés, transporte des chaussures d’un bout du couloir à l’autre et met par terre tout (magazines, livres, courrier, stylo, bouteilles…) ce qui est posé sur une table ou une commode. Son style est plus post punk berlinois que hygge suédois, si vous voyez comment: un statement radical.

    Et puis, des images de JC en pleine puberté, car oui, son corps change, il a du poil plus long qui pousse aux pattes et autour du cou. Je lui explique que c’est normal et pas sale, mais il a un peu de peine quand même à synchroniser et maîtriser son corps d’adolescent trop vite monté en graine. Enfin, peut-être qu’on lui lancera une chaîne YouTube en collaboration avec une grande marque de croquettes; ça s’appellera le Grand JC et ce sera un triomphe.

    A lire également
    A 85 ans, la doyenne de la Cour suprême américaine, est devenue l’incarnation de la lutte féministe et des droits civiques.
    O
    Fanfares, cours de baguettes magiques, lumières nocturnes: on VEUT y aller!
    O
    News société
    Chaque semaine, Sonia Arnal, la rédactrice en chef de Femina, croque dans son édito le quotidien, avec humour et ironie.
    O
    News société
    Chaque semaine, Sonia Arnal, la rédactrice en chef de Femina, croque dans son édito le quotidien, avec humour et ironie.
    O
    En Suisse
    Rêver sous des baldaquins et se prendre pour Hermione (ou Daenerys, selon les goûts!).
    O
    Voyage
    On vous présente tous nos spots préférés dans la merveilleuse capitale du «Hygge»!
    O