news loisirs

    Canal+: «Le Grand Journal» sera plus lent et plus «poli»

    «Le Grand Journal» de Canal+, qui lance sa nouvelle formule lundi soir avec comme premier invité Manuel Valls, sera plus soft, a indiqué sa nouvelle présentatrice Maïtena Biraben dans un entretien au Parisien.

    Publié le 
    7 Septembre 2015
     par 
    Relaxnews

    «Le rythme de cette émission ne me convenait pas. C'était trop rapide, trop fragmenté pour moi», lance la nouvelle animatrice phare de Canal+, choisie cet été par le nouveau patron de la chaîne, Vincent Bolloré, pour remplacer Antoine de Caunes et redresser l'émission en perte de vitesse.

    Elle a assuré qu'elle prendra son temps et que la nouvelle émission sera «polie». «Si l'on a bien travaillé, on peut se permettre toutes les questions... avec le sourire», assure Maïtena Biraben. 

    Nommée directement par Vincent Bolloré, selon elle, elle présentera lundi le premier numéro de l'émission, qui illustre la révolution de la fenêtre en clair de Canal+ depuis sa reprise par l'homme d'affaires. Il a aussi cet été décidé de faire passer en crypté les «Guignols de l'Info».

    Jusqu'ici Maïtena Biraben présentait l'émission du dimanche en clair de Canal+, «Le Supplément» et s'était fait connaître pour sa pugnacité face à François Hollande, qu'elle a reçu dans son émission.

    Parmi les premiers changements, Maïtena Biraben a décidé d'«enlever les marqueurs forts du 'Grand Journal': la miss météo et la Boîte à questions», a-t-elle déclaré au quotidien. 

    Elle sera accompagnée sur le plateau, entre autres, de l'intervieweur Cyrille Eldin, du chroniqueur culturel Augustin Trapenard et de la journaliste Lauren Bastide. 

    Autre changement de fond, le magazine d'information et de divertissement, diffusé du lundi au vendredi de 18 h 50 à 20 h 10 - avancé d'un quart d'heure par rapport à 2014 dernier - est désormais produit en interne et non plus par la société KM qui l'avait créé en 2004. 

    Il est repris par une filiale de Vivendi, Flab, qui réalise déjà pour Canal+ «Le Tube» et le «Canal Football Club».

    Une décision prise à la fois par souci d'économies - l'émission coûtait à la chaîne environ 120 000 euros par jour, soit 20 millions par an - et pour sanctionner de mauvaises audiences depuis deux ans.

    En 2012-2013 son audience était encore de 1,5 million de téléspectateurs en moyenne (6,8% de part d'audience) puis avait reculé à 1,3 million en 2013-2014 (6,4%) et à 1,1 million (5,5%) en 2014-2015.  

    Il a été depuis deux ans devancé par le «Petit Journal» animé par Yann Barthès, avancé à 20 h 10.

     

    A lire également
    Après TF1 et «Mon salon de coiffure est en péril», au tour de l'autre grande chaîne de dégainer une émission dédiée...
    O
    Canal+/ Lahache
    Selon les dernières rumeurs, la chaîne cryptée aurait déjà trouvé une remplaçante à Raphaëlle Dupire, débarquée...
    O
    Thomas Vollaire
    Le chroniqueur littéraire du «Grand Journal» a la tête aussi bien faite que bien pleine.
    O