Femina Logo

news loisirs

Votre chat est paresseux, stressé, gourmand..? C'est parce qu'il vous imite!

Etude chat comportement humains

Notre personnalité influerait sur leur santé et leur attitude au quotidien. Il s'agirait même d'un phénomène semblable à l'influence du caractère des parents sur celui de leurs enfants (comme s'il nous fallait une autre raison d'appeler le chat notre «bébé»...)!

© Paul Hanaoka

«Ton chat te ressemble trop, vous vous êtes trouvés!» Peut-être les propriétaires de matous parmi vous ont-ils déjà entendu cette phrase. Source de flatterie (lorsque Minou gambade élégamment dans le jardin) ou de grognements (lorsqu'il assène les inconnus d'un coup de griffe), elle ne serait pas un hasard!

Une étude britannique menée par les universités de Nottingham Trent et de Lincoln démontre l'existence des «copy cats», soit d'un lien entre le comportement des humains et ceux des chats: en effet, notre personnalité influerait sur leur santé et leur attitude au quotidien. Il s'agirait même d'un phénomène semblable à l'influence du caractère des parents sur celui de leurs enfants (comme s'il nous fallait une autre raison d'appeler le chat notre «bébé»...)!

Afin d'aboutir à ces résultats, publiés dans le journal «Plos One», les chercheurs ont rassemblé plus de 3000 propriétaires de matous au Royaume-Uni, qu'ils ont soumis à un questionnaire. Le contenu du sondage? Des détails concernant le comportement de chacun, puis celui de leur chat. Et les réponses sont formelles: il existe probablement un lien entre les deux.

Nous n'avons donc plus aucune raison de gronder notre boule de poils, lorsqu'elle fait preuve de paresse, de gourmandise ou d'agitation: ce serait entièrement de notre faute!

Petits copieurs moustachus

Il ne s'agit malheureusement pas toujours d'une bonne nouvelle: l'étude souligne en effet que les individus angoissés, stressés ou souffrant de solitude et de dépression ont un effet néfaste sur la santé mentale de leur animal familier: les chats évoluant dans un foyer régulièrement rempli de colère ou d'anxiété ont tendance à refléter ces émotions humaines en se montrant plus agressifs, agités ou peureux. De même, leur risque de contracter des maladies ou de souffrir de surpoids est accru.

Les maîtres épanouis, optimistes et zen aideraient en revanche leurs chats à mener une vie tranquille et heureuse. Et tant mieux, puisque maintes études ont su prouver les bienfaits psychologiques de la «ronronthérapie» sur nos niveaux de stress (c'est donnant-donnant)!

Bien que ces recherches doivent encore être approfondies, les résultats du sondage nous fournissent une excellente raison de cultiver le calme au quotidien: notre fatigue, la pression que nous nous mettons au travail ou les soucis qui nous assiègent en ce moment font donc également souffrir notre compagnon moustachu. Prendre soin de nous, c'est aussi prendre soin de lui.

Imite-t-il aussi notre voix?

D'autres recherches, menées entre autres en Suède, essayent actuellement de déterminer si les chats tendent également à imiter la voix ou les accents de leurs propriétaires: avez-vous déjà remarqué que votre animal prend un timbre plus aigû ou plus grave, pour copier le vôtre? Ou encore que ses miaulements ressemblent de plus en plus à votre intonation neuchâteloise ou valaisanne? (Ce serait trop beau pour être vrai!)

On en viendrait presque à éviter les gros mots en présence de Mistigri: ce serait tout de même dommage qu'elle se mette à parler comme un chat des rues, non?

Ce que les chats ont à nous apprendre de la vie

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.