Femina Logo

culture

Londres: 5 expos à découvrir cet été

Pierres qui roulent

Il y a des icônes qu’on ne se lasse pas de célébrer. A Londres, c’est The Rolling Stones. Avis aux fans du quatuor qui pourront découvrir quelque 500 pépites, comme le dressing de Mick, la guitare de Keith ou les notes griffonnées par le groupe préfigurant ses tubes programmés. Cinquante années de carrière en totale exhibition. Mythique.

The Rolling Stones exhibit, best I've ever seen in London! #Exhibitionism #RollingStones #SaatchiGallery

Une photo publiée par Adam Rushton (@adamrushton02) le

«Exhibitionism: The Rolling Stones», Saatchi Gallery, jusqu’au 4 septembre 2016.

Double vision

Amrit et Rabindra, les jumelles. Jane et Louise Wilson, les sœurs. Il y a Gilbert et George, le couple. Ces artistes ont en commun de travailler en duo. Et ainsi d’offrir leurs visions en double. A l’instar des Herzog et de Meuron ou des frères Cohen, ils sont connus comme entité. Zoom sur ce processus, et décodage des interactions créatrices.

«Seeing double: artist duos in the summer exhibition», Royal Academy of Arts, jusqu’au 21 août 2016.


A lire aussi:
Londres, championne du week-end prolongé
Annie Leibovitz met à l'honneur les femmes dans une exposition photos
En images, le vernissage de l'expo «Qu'en lira-t-on» au Mudac


Dessous dessus

Du XVIIIe siècle à nos jours, cette expo décrypte sous toutes les coutures les sous-vêtements. Objets d’art, de convoitise, de parade ou tout simplement de confort. Du corset au string en passant par le slip kangourou, 200 modèles se bousculent et ne font pas seulement dans la dentelle. Un voyage historique prompt à stimuler l’imagination.

«Undressed: A Brief History of Underwear», Victoria & Albert Museum, jusqu’au 12 mars 2017.

Salle obscure

191 Portobello Road, Notting Hill. Déjà, l’adresse titille. A ce numéro se cache une salle obscure qui se visite autant qu’elle accueille les cinéphiles. 65 fauteuils de cuir rouge dotés d’une table chacun, 3 sofas à deux places, 6 lits doubles… De quoi se faire confortablement une toile. Ça vaut le détour.

Electric Cinema Portobello.

No future

«Punk is not dead». Il est même ressuscité le temps d’un été puisqu’il fête ses 40 ans à la très sérieuse British Library. Un comble pour ce mouvement rebelle qui influence, encore et toujours, les arts plastiques et la musique. Au-delà de l’expo exhumant de précieuses archives, si l’on est nostalgique, il suffit de se renseigner sur les événements organisés toute l’année en ville au nom de cet anniversaire.

«Punk 1976-78», The British Library, jusqu’au 2 octobre 2016.

1 / 4

«Seeing double: artist duos in the summer exhibition», Royal Academy of Arts, jusqu’au 21 août 2016.

© DR
2 / 4

«Undressed: A Brief History of Underwear», Victoria & Albert Museum, jusqu’au 12 mars 2017.

© Victoria and Albert Museum
3 / 4

Electric Cinema Portobello.

© DR
4 / 4

«Punk 1976-78», The British Library, jusqu’au 2 octobre 2016.

© DR

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.