Femina Logo

On l’imaginait choyée comme une reine, allant de ville en ville et de palace en palace, menant une vie de star entre Paris, Genève, Zurich et Gland. Eh bien non: la vie de tournée, c’est galère, ainsi que Marie-Thérèse Porchet le raconte dans le spectacle qu’elle présente les 19 et 20 septembre 2014 à Fully, «20 ans de bonheur».

Autobiographie revue et corrigée

La célèbre ménagère de Gland a une mémoire d’éléphant. Elle n’a oublié ni les hôtels miteux qu’elle a connus en vingt ans de carrière, ni les producteurs véreux, les cachets minables et les inaugurations de supermarchés. Marie-Thérèse râle et règle quelques comptes. La visite qu’elle propose dans les coulisses de sa carrière prend des allures de grand déballage.

Un spectacle autobiographique, vraiment? «Nous avons inventé beaucoup de bêtises pour ce spectacle, précise Joseph Gorgoni, interprète de la Porchet et co-auteur des textes avec Pierre Naftule. Mais plusieurs éléments sont vrais, comme les expériences à Paris et avec le Cirque Knie.» Il sera également question d’un événement particulièrement douloureux vécu à Fully il y a bien des années, anecdote sur laquelle Joseph Gorgoni refuse de s’étendre. «Je ne veux pas en parler, mais je peux promettre que ce sera rigolo», lâche-t-il.

Le comédien espère en outre que son passage en Valais lui permettra de retrouver son homonyme de Charrat, la «vraie» Marie-Thérèse Porchet, qu’il évoque avec affection. «Il y a longtemps que je ne l’ai pas vue. C’est une femme extraordinaire, pleine d’humour. Elle m’a écrit des lettres formidables où elle me donne du: Chère cousine.»

De Zouc à Nina Hagen!...

Joseph Gorgoni endosse la perruque et le tailleur de son personnage culte depuis vingt et un ans tout juste. «Je m’amuse beaucoup à faire ce personnage. Non seulement il me fait vivre des trucs hallucinants depuis tellement d’années mais, en plus, il fonctionne bien, le public répond; c’est très gratifiant. Jouer Marie-Thérèse ne me fatigue pas. Si j’éprouvais de la lassitude, j’aurais arrêté. Ça reste mon travail: je ne me mets pas en déshabillé vaporeux quand je suis chez moi.»

Alors qu’il continue de tourner avec «20 ans de bonheur», Joseph Gorgoni travaille en parallèle à un «vrai» spectacle autobiographique. «Là, je serai moi et non Marie-Thérèse. La première a lieu le 25 septembre déjà, ça va être chaud!» Dans «Joseph Gorgoni, de A à Zouc», le comédien évoque les femmes qui l’ont inspiré, de sa grand-maman à Zouc, l’extraordinaire humoriste suisse, une de ses idoles, sans oublier Dalida ou la chanteuse allemande Nina Hagen. Un spectacle qui lève un coin du voile sur l’homme sensible qui se cache derrière la plus célèbre ménagère de Suisse.

Pratique

  • Fully, belle Usine, vendredi 19 et samedi 20 septembre 2014 à 19 h 30.
  • Billets en vente: Office de Tourisme de Fully, tél. 027 746 20 80, e-mail: ot@fully.ch
  • Billets en vente en ligne: www.booking-corner.com/otfully
  • Tarifs: 45 fr./ Etudiants, apprentis, moins de 21 ans 15 fr.
  • 1/2 prix avec l’abonnement demi-tarif de la belle Usine!
  • Entrée libre avec le passe 20 ans 100 francs Valais.
  • www.belleusine.ch

Sylvaine vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.