Femina Logo

en suisse

Jeu en ligne: le Parlement européen réclame davantage de coordination

Le secteur du jeu en ligne est l'un des rares services commercialisables à ne pas être réglementés au niveau européen. Compte tenu de la croissance constante de l'offre et du nombre croissant de joueurs, la fragmentation du marché est devenu manifeste en Europe, souligne le rapport adopté par le Parlement.

"Un Etat membre ne peut résoudre pareil problème à lui seul. Pour prévenir efficacement la dépendance et les délits, les Etats membres doivent agir de concert", a plaidé l'auteur de la résolution, le libéral allemand Jürgen Creutzmann. La résolution, non contraignante, reconnaît que les Etats de l'UE ont le droit "de réglementer et de contrôler" leur secteur du jeu mais souligne également qu'une "offre attrayante et bien réglementée" est nécessaire pour s'assurer que les consommateurs ne se tournent pas vers des offres illicites.

"Des normes communes de qualité concernant les modèles de licences nationales représenteraient un pas important vers davantage de transparence, de concurrence loyale et de sécurité juridique", a expliqué M. Creutzmann.

Actuellement, certains Etats de l'UE pratiquent une interdiction totale des jeux en ligne tandis que d'autres disposent d'un marché entièrement ouvert et libéralisé. Or, "internet est, par nature, un support transfrontalier. Les jeux d'argent et de hasard en ligne ne s'arrêtent donc pas aux frontières", souligne le rapport.

Le secteur des jeux d'argent et de hasard en ligne connaît une croissance constante. Selon les chiffres fournis par le Parlement, 10% de tous les jeux d'argent et de hasard en Europe se déroulent actuellement sur internet pour un volume de plus de 10 milliards d'euros.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.