Femina Logo

Elles ont un sourire XXL, paraissent extrêmement sûres d’elles et heureuses d’être de la fête. Mais en dehors du somptueux podium Victoria’s Secret, la réalité est bien différente. «Perte de poids imposée, sport à outrance et pressions psychologiques» font partie du quotidien de ces mannequins «élues», note «L’Express». Certaines ont dit «stop» et se font entendre pour dénoncer ces folles exigences.

La première à avoir osé parler est Erin Heatherton, Ange de 2010 à 2013. L’ex petite amie de Leonardo DiCaprio a accordé une interview au magazine «Time» le 1er avril 2016: «Pour mes deux derniers défilés, on m’a demandé de perdre du poids, raconte-t-elle. Cela m’a profondément déprimée. Je m’entraînais extrêmement dur en ayant toujours l’impression que mon corps me résistait. Je suis arrivée à un point où, en rentrant de la salle de gym, j’ai regardé mon repas et je me suis dit que je ferais mieux de ne rien avaler.» Si elle a décidé de se confier sur cet épisode traumatisant, c’est avant tout pour «aider des femmes à s’en sortir. Si je n’en parle pas, je ferais de la détention d’informations.»

Régime drastique à 1200 calories

Interrogée sur le sort de sa consœur, Alessandra Ambrosio a elle aussi décidé de faire la lumière sur les pratiques de Victoria’s Secret. Le mannequin brésilien de 34 ans a déclaré à «The Edit»: «Nous sommes toujours très stressées avant le défilé. Nous devons faire face à tellement de pression. Cela ne concerne pas seulement notre poids ou notre silhouette, et ça demande une énergie folle.»


Adriana Lima, Alessandra Ambrosio et Erin Heatherton en shooting pour Victoria's Secret. © Getty

Alessandra Ambrosio évoque également ses grossesses. Maman de deux enfants, Anja (7 ans) et Noah (3 ans), elle s’est vue forcée de perdre très rapidement ses kilos post-accouchement: «Votre corps ne retrouvera jamais la forme qu’il avait avant de tomber enceinte, jamais, peu importe ce que les gens vous diront. Après Anja, j’ai eu seulement 3 mois pour perdre tous mes kilos et je suivais un régime à 1200 calories par jour que je détestais. Je ne pourrai plus le refaire.» Alessandra n’était pas la première: en 2009, Heidi Klum défilait 6 semaines après avoir donné naissance à sa fille Lou.


A lire aussi:
Zuzanna Buchwald: «On m'a demandé de ne plus rien manger»
Coup de gueule: le défilé décharné de Saint Laurent
Témoignage: Victoire, ex-mannequin tombé dans l'anorexie

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina