Femina Logo

Attraction céleste

Tendance: quand la mode s'inspire des astres

Fin janvier 2021: pendant que le monde est à l’arrêt, Christian Dior offre une trêve céleste au blues saisonnier. Puisant son inspiration dans les arcanes des cartes divinatoires du tarot, la collection haute couture printemps-été 2021 de la maison parisienne envoûte internet et les médias sociaux, dévoilée au fil d’un court-métrage réalisé par Matteo Garrone au château de Sammezzano, dans la région de Florence, en Italie. Lignes amples et hypnotiques coupées dans des matières semblant tout droit sorties de tableaux de la Renaissance, l’éblouissante collection fait d’une pierre deux coups. En plus de nous entraîner dans les astres, elle rend hommage à Christian Dior, couturier sans qui la silhouette du New Look n’aurait pas vu le jour au XXe siècle.

Fasciné depuis son enfance par les diseuses de bonne aventure, le jeune homme Dior fait une rencontre qui le marquera à vie lorsqu’il est adolescent. Agé de 14 ans en 1919, ce Normand d’origine se fait tirer les cartes par une chiromancienne lors d’une kermesse à Granville.

«Vous vous trouverez sans argent, mais les femmes vous sont bénéfiques et c’est par elles que vous réussirez. Vous en tirerez de gros profits et vous serez obligé de faire de nombreuses traversées.»

Auréolé du succès que l’on sait quelques années plus tard, il comprend la prophétie au gré de ses nombreux voyages outre-Atlantique.

Astres à porter

Retour dans nos néo-années 1920, dont l’entame s’avère bien moins décadente et fun que les originelles. Lors du premier confinement, la directrice artistique de la maison, Maria Grazia Chiuri, s’intéresse de plus près à l’univers du tarot en lisant le roman fantastique Le château des destins croisés d’Italo Calvino. Quelques mois plus tard, elle nous embarque dans un voyage astral et onirique. Et elle n’est pas la seule à s’inspirer du mysticisme en cette sombre époque. Chez Paco Rabanne, le designer Julien Dossena continue son odyssée romanesque avec des chevalières en cotte de mailles. Pendant ce temps, Sébastien Meunier vampe les silhouettes en créatures allégoriques chez Ann Demeulemeester, tandis que le designer singapourien Andrew Gn déployait des ciels astraux en fil d’or sur ses modèles pour l’automne 2020.

1 / 10

La collection haute couture printemps-été 2021 de la maison Christian Dior s’inspire du tarot et rend hommage au couturier et à sa passion pour les arts divinatoires.

© Elena Kechicheva / Dior
2 / 10

T-shirt Pieces, 20 fr. 

© DR
3 / 10

Défilé Andrew Gn.

© Imaxtree
4 / 10

Sweat avec lien de serrage, H&M, 24 fr. 95.

© DR
5 / 10

Pendentifs Six, sur zalando.ch, 22 fr. 90.

6 / 10

Jogging Zign, 35 fr.

© DR
7 / 10

Défilé Ann Demeulemeester.

© Imaxtree
8 / 10

Moon Ritual Kits, sur baiesderelle.com, 50 fr.

© DR
9 / 10

Sweat-shirt Missguided, 39 fr.

© DR
10 / 10

Le tarot de Marseille Alexandro Jodorowsky & Philippe Camoin, sur payot.ch, 14 fr. 30.

© DR

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E51: Comment renforcer notre endurance mentale

Dans vos écouteurs

E50: Être en couple, en temps de pandémie

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné