Femina Logo

news mode

Les hommes n'atteignent pas le summum du style avant l'âge de 30 ans

Hommes 30 ans etude

Selon l’étude, les hommes dépensent en moyenne 420 fr. pour chaque nouveau look adopté.

© Getty

Ces messieurs vieilliraient-ils comme du bon vin, ainsi que le veut l’adage? C’est ce qu’avance en tout cas Braun grâce à une étude menée auprès de 2000 hommes. Qu’il s’agisse de leurs vêtements, de leur coiffure ou même de la façon dont ils tailleraient leur barbe, les hommes sont au summum de leur style à l’âge de 30 ans.

Toujours selon les recherches menées par le fabricant et publiées sur le site «Independent», les jeunes années d'expérimentation sont en moyenne marquées par 3 différents styles de pilosité faciale (barbe, bouc, moustache, etc.), 4 coupes de cheveux (court, long, asymétrique, etc.), 5 basiques mode adoptés (le tee-shirt blanc, la casquette ou le pantalon au bas retroussé, va savoir!) et 5 looks distincts. Fait assez drôle: les Anglais interrogés s’accordent à dire que ce sont les footballeurs qui réussissent le mieux l’alliance capillaire et pilosité. Un point bien discutable, on vous le concède!

Et soudain, à 30 ans, on s'habille toujours pareil

Les hommes, ces modeux

Vous avez l’impression que votre moitié ne s’intéresse pas vraiment aux tendances mode et à son apparence? Détrompez-vous! Cet air faussement détaché serait en réalité un leurre. Selon l’étude, les hommes dépensent en moyenne 420 fr. pour chaque nouveau look adopté.

Une époque, un style

Autre point intéressant de la recherche britannique, même s’ils ne se sentaient pas à l’aise dans ces looks, la gent masculine admet (à 66%) avoir déjà choisi une allure parce qu’elle était simplement «populaire». Si seulement 20% des sondés définissent leur look actuel comme «cool», 40% le considèrent comme étant «casual».

Outre un style «cool» à la trentaine, l’intelligence (dans le sens de la maturité) et le succès composeraient le top 3 des objectifs à atteindre pour les hommes autour de leur 35e année. Mesdames, vous validez?

Podcasts

DANS VOS ÉCOUTEURS

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

DANS VOS ÉCOUTEURS

E5: Adopter le rythme sportif qui nous convient pour booster notre forme

Ne pas faire de sport pendant 3 semaines ou préférer trois mini-séances de 10 minutes plutôt qu'un cours complet, ce n'est PAS GRAVE: et c'est une coach qui nous le dit! (Adios, culpabilité!)

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.