Femina Logo

news mode

La pub change (enfin!) dans ses campagnes de maillots de bain

Yse paris 2019
© DR

Dos joliment cambrés, petits bourrelets sur les côtes, fesses rebondies, ventres qui font des «vagues», aisselles «dodues», vergetures sur les hauts des cuisses… la nouvelle collection printemps-été de lingerie et maillots de bain Ysé Paris fait plaisir à voir. La marque française a opté pour quatre «vraies» femmes comme ambassadrices «aux beautés singulières et plurielles». Rien de nouveau sous le soleil du body positivisme vous direz-nous? Oui, effectivement, on commence gentiment à être habitué à voir des silhouettes comme vous et moi dans les campagnes publicitaires.

Desigual et deux mères dédramatisent le «retour du maillot de bain»

Un casting solaire

Alors pourquoi parler de celle-ci en particulier, et pas celles de Chantelle, Etam ou encore La Redoute, qui s’inscrivent dans la même tendance de choix de mannequins? Parce que cette nouvelle ligne de sous-vêtements poudrés et de bikinis pour tous les goûts (on gardera en tête les maillots de bain une pièce à rayures marines «Sur le pont d’un bateau»), nous a clairement tapés dans l’œil. A mille lieues des anges de Victoria’s Secret, l’esthétisme Ysé, solaire et inclusif, inspire et rappelle que cette saison, tous les corps, bien (ou pas) dans leur peau, ont le droit de sortir découverts en été.

Que l’on fasse du 36 ou du 42, que l’on affiche un bonnet A ou D. Oui, même avec des jambes maigrichonnes, un abdomen non rectiligne (en particulier en position assise), plusieurs tatouages comme des ancres de vie, ou la micro-poitrine de Jane Birkin. En regardant Jill, Pauline, Julia et Sonny sur le fil Instagram du label parisien, on se rappelle cette petite blague qui ne devrait pas tarder à refaire surface sur la Toile: «Comment avoir un bikini body? 1, mettre son maillot de bain. 2, aller à la plage.»

Podcasts

DANS VOS ÉCOUTEURS

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

DANS VOS ÉCOUTEURS

E5: Adopter le rythme sportif qui nous convient pour booster notre forme

Ne pas faire de sport pendant 3 semaines ou préférer trois mini-séances de 10 minutes plutôt qu'un cours complet, ce n'est PAS GRAVE: et c'est une coach qui nous le dit! (Adios, culpabilité!)

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.