news mode

    Desigual et deux mères dédramatisent le «retour du maillot de bain»

    Aaaahhh, l’arrivée des beaux jours et son lot de «misère lycra» qui l’accompagne. Et si cette année, l’été rimait avec zéro complexe? Preuves par la vidéo géniale de deux mamans qui se moquent des maillots de bain à la mode et la campagne bikinis de Desigual non Photoshopée (oui, vous avez bien lu). Haut les cœurs!

    Publié le 
    26 Mai 2017
     par 
    Juliane Monnin

     

     

    C’est un fait, le maillots de bain une pièce et autres trikinis ne vont pas à tout le monde. Et pour le démontrer, deux mamans, Kristin et Jen, nous font la démo des dernières nouveautés tendances dans une vidéo pleine d’autodérision.

    «Celui-ci me donne quatre fesses», «J’ai fait passer mes jambes trois fois dans le trou, j’ai blessé mon vagin»: durant deux minutes, le duo passe en revue les pires maillots de bain des collections printemps-été 2017, du une pièce «toile d’araignée» en passant par ceux à découpes multiples.

    Morale de l’histoire? Ces bikinis ne sont clairement pas confortables, à des kilomètres de ceux enfilés par les hommes. Le clip, devenu viral (il comptabilise plus de 15 millions de vues), montre bien le «dilemme universel» du maillot de bain estival. On ne peut que vous conseiller de choisir un maillot adapté à votre morphologie (attention aux asymétries et autres modèles à crochet) et on salue ces mamans qui nous ont bien fait rire.  

    Cellulite et rondeurs: Desigual dévoile sa campagne bikinis sans Photoshop

    Et si le nouveau diktat du corps idéal était dicté par les consommateurs? C’est en tout cas ce que semble avoir pensé la marque espagnole culte. En effet, pour cet été et son nouveau slogan «Un été sans complexes», Desigual met en scène le mannequin Charli Howard, son petit bidon et ses belles formes.

     

     

    Oubliez les régimes et les diètes express à un mois de l’été, sur ces photos, l'égérie nous invite à être naturelles, quitte à ne pas ressembler à un top Victoria’s Secret. Pour la petite histoire, l’Anglaise n’a pas été castée par hasard… En 2015, elle claquait la porte de son agence qui la jugeait trop grosse. Ainsi, icône d’un corps anti-standard, la jeune femme incarne parfaitement cette jolie et joyeuse campagne garantie sans retouches. On dit chapeau même si on a les yeux au ciel en se disant qu’afficher un peu de cellulite à la plage soit (toujours) étiqueté comme une sorte d’acte de bravoure. 2017 vous dites?

     

     


    A lire aussi:
    Objectif #BodyPositive: 3 instagrammeuses inspirantes à suivre
    #BoycottTheBefore, le hashtag «body positive» qui bannit les photos avant/après

    Critiquée sur son poids, Miss Canada se défend sur Instagram

    A lire également
    emma watson chapeau instagram my body my choice
    Développement durable, «slow fashion», commerce équitable: l'appli décrypte tout!
    O
    Longues robes fluides, maillots de bain, tops à volants, combinaisons, T-shirts, denim... c'est quand l'été?
    O
    Voici les «must wear» de l'hiver prochain, aperçus à Milan et Paris.
    O