Femina Logo

tendances

Birkenstock: pour ou contre?

Getty Images 455609810 1

La «Birk», on aime ou on déteste. Photo: Getty Images.

On est POUR

D’emblée, je l’avoue. Au début, je la détestais, cette chaussure venue de Rhénanie. Lorsque j’étais adolescent, un orthopédiste vraisemblablement sadique me l’avait imposée. Pieds plats, avait-il osé diagnostiquer. Et autant dire que quand tes potes portent des Nike air, s’afficher en Birk, ça passe mal. Il m’a donc d’abord fallu gérer ce traumatisme. Puis, un jour d’été 2010, dans un quartier branché de Berlin, je l’ai revue. Au pied d’un jeune homme stylé. Je ne regardais plus la chaussure orthopédique, mais une sandale au look affirmé. Je suis rentré dans un magasin de la marque, je l’ai réessayée.

Un peu comme Cendrillon avec son chausson de vair, elle m’allait comme un gant. Notre romance pouvait commencer.

Car si, autrefois, porter la Birk était réservé aux anti-systèmes (plutôt aux Etats-Unis), aux écolos (sous nos latitudes) ou aux touristes allemands, de l’eau a coulé sous les ponts. Phoebe Philo l’a réinterprétée, Heidi Klum en a imaginé quelques modèles, Alexander Wang lui a rendu hommage. Et j’en porte tout l’été. Chics (oui, chics) en cuir noir, si pratiques et tellement confortables que c’en est indécent. On trouve même des modèles à clous, en (fausse) peau de croco, en version argentée et j’en passe. Par contre, de grâce, que personne n’ose aborder la thématique des Crocs avec moi, je pourrais devenir méchant.

Denim: toutes les tendances printemps-été 2018

On est CONTRE

Porter des Birkenstock? Voyez vous-même! C’est tellement laid qu’un magazine qui s’occupe sérieusement de mode, comme celui que vous êtes en train de parcourir, n’envisage même pas d’illustrer le sujet en y glissant des pieds féminins. Après ça, est-il encore utile de préciser que si ces galoches en croûte de cuir marronnasse et semelles bouchon ont un jour pu paraître séduisantes, c’est auprès des chanoines papelards et des neo-hippies suisses alémaniques?

Pour le dire plus crûment, ces socques sont la solution de repli de ceux pour qui la séduction se conjugue au passé.

Car la B (même parée de python) alourdit la silhouette, draine votre peps et fait traîner des pieds, vous donnant des airs de Gaston Lagaffe au plus mal de sa forme.

Les plus affûtés diront que la mode s’en est emparée et que la mode à toujours raison. La preuve par les Crocs? Ou par les semelles compensées, qui tentent, vainement, de revenir en grâce? La mode est surtout désespérément assoiffée d’idées neuves et les créations les plus has been sont un réservoir comme un autre. Pas sûr que nous ayons aussi soif que ça…

Bien sûr, elles sont confortables; bien évidemment, leur lit de pied (c’est le vocable officiel) possède une forme si anatomique que mon arrière-grand-mère pourrait courir les 20 km de Lausanne. Je lui les laisse volontiers.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina