Femina Logo

news beauté

Stop au terme «grande taille»

Stefania ferrario drop the plus

Stefania Ferrario a publié une photo sur son compte Instagram pour exprimer son inquiétude face au terme «grande taille» de l'industrie de la mode.

© Instagram @stefania_model

Stefania Ferrario, modèle de 21 ans, entre autres pour la marque de lingerie de Dita von Teese, en a marre du terme «grande taille» ou «plus size» que certains accolent à la profession. Elle s'explique sur son compte Instagram: «Je suis un mannequin POINT FINAL. Malheureusement, dans l'industrie de la mode, si tu fais plus d'un 34 tu es considérée comme une grande taille, et je suis donc souvent labelisée comme telle. Je trouve que ce n'est PAS encourageant. Il y a quelques jours, @ajayrochester a contacté l'industrie de la mode pour que le terme ne soit plus utilisé car c'est blessant de définir une femme comme «grande taille» et cela peut avoir des conséquences sur les jeunes filles. Je soutiens Ajay et je suis d'accord avec elle. Prenons des top modèles de TOUTES formes, tailles ou origines, et arrêtons les étiquettes. Je ne suis PAS fière d'être caractérisée comme «plus», mais je suis fière d'être définie comme mannequin, car c'est ma profession. #droptheplus (laissons tomber le «grande taille»).»

Même si l'Australienne exprime son inquiétude et son raz-le-bol, elle n'en est pas moins heureuse d'être comme elle est:

Drawn by @tajijoseph love it! Super skilled ❤ #loveyourcurves #pensandpencils #blackandwhite #artworks #drawing

Une photo publiée par stefania ferrario (@stefania_model) le

vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.