Femina Logo

Synonyme de vie, l’eau est indispensable au fonctionnement de tout organisme. La peau tout spécialement en a besoin, pour remplir sa fonction de barrière contre l’environnement. Si l’utilisation d’une crème hydratante fait partie des premiers gestes de beauté, elle reste valable à tout âge. Car les éléments se liguent contre notre épiderme pour lui faire perdre sa contenance: soleil, froid, transpiration, air conditionné, fumée, mais aussi manque de sommeil, produits de douche, frottement des vêtements, changements hormonaux. Le rôle des cosmétiques? Donner à la peau les moyens de se défendre contre toutes ces agressions. Au-delà de la crème basique, les marques rivalisent d’ingéniosité pour nous fournir de nouvelles aides, avec des galéniques sophistiquées, sérums sorbets micronisés, boostés, lotions préparatrices inspirées des rituels asiatiques appelées aussi «cosmetic waters» (voir notre sélection ci-dessous).

Avec sa ligne Aquasource, lancée en 1998 et améliorée presque chaque année depuis, Biotherm fait office d’expert en la matière. Son actif star est issu de l’océan mais cultivé en laboratoire: le plancton. Les crèmes Aquasource se déclinent en plusieurs textures selon les types de peau mais toutes assurent 48 heures d’hydratation. Avec son teint de porcelaine, Leighton Meester en est la meilleure ambassadrice. L’actrice américaine de bientôt 29 ans a traversé un océan, justement, pour venir converser avec une poignée de journalistes.

Interview

FEMINA On doit vous le demander tout le temps: quel est le secret de votre teint parfait?
LEIGHTON MEESTER C’est en grande partie grâce à Biotherm, quand même, mais je crois qu’il est important d’avoir une discipline. Je m’assure toujours que ma peau est bien nettoyée, tonifiée, hydratée et protégée du soleil. Je me démaquille bien sûr avant d’aller au lit, j’applique des masques, ce genre de choses. Aquasource est une merveilleuse façon de faire tout ça avec une seule ligne. Il est important d’utiliser des produits qui conviennent à sa peau; la mienne est sensible et sèche.

Comment vous relaxez-vous?
Quand je travaille, c’est dur de décompresser; à la fin de la journée, je m’écroule. Mais j’ai de la chance car après avoir travaillé, travaillé et travaillé pendant un certain nombre de jours, j’ai en général une longue pause. Je peux alors passer du temps chez moi, me cuisiner mes propres repas, être dans mon environnement. Voir mes amis, ma famille, être à la maison avec mes chiens, lire. Je regarde aussi beaucoup Netflix.

Etes-vous accro au yoga, comme beaucoup?
J’ai eu une période où j’en faisais énormément. J’aimerais pouvoir pratiquer plus aujourd’hui. Je m’y adonne en voyage, parce que je suis tendue, après de longs vols en avion. J’essaie donc au minimum de bien m’étirer et d’avoir conscience de mon corps et de mes postures, parce que je n’ai pas le temps de faire de la gym. Normalement, j’aime être active, au moins une fois par jour, mais il arrive que, comme aujourd’hui, je n’aie même pas le temps de faire une petite marche!

Vous avez mentionné le service de vidéos à la demande Netflix. Quelles sont vos séries préférées?
«The Comeback» est génial. Cela raconte donc le come-back d’une actrice, Lisa Kudrow (ndlr: Phœbe dans «Friends»). De l’extérieur, on pourrait croire qu’elle est pathétique parce qu’elle est dépassée mais c’est très drôle, avec un vrai message. Je regarde aussi «Getting On» qui parle de médecins et d’infirmières dans un service de soins continus. Etonnamment, c’est hilarant, même s’ils côtoient la mort tous les jours. Je sais que j’ai trente ans de retard mais… je viens de voir Roots (ndlr: une série de 1977 suivant le chemin vers la liberté d’un esclave afro-américain). J’ai pleuré presque à chaque scène tant elles sont bien jouées et bouleversantes. Je suis une «crybaby» (ndlr: pleurnicharde)! Je pleure pour un rien, parfois même devant les pubs. Je n’en suis pas fière, mais mes émotions me submergent. C’est une libération que j’accepte.

Vous êtes égérie, actrice, chanteuse, mais aussi une épouse. Qu’attendez-vous encore de la trentaine?
Je ne sais pas, je suis très impatiente de vieillir. Mon père me dit tout le temps: «Mais tu es si jeune…» C’est étrange car je n’ai pas cette impression, sans doute parce que je suis en plein dedans. Je dirai la même chose à son âge! J’ai constaté une énorme différence entre le début et la fin de la vingtaine. Surtout en ce qui concerne la confiance en soi. Je sais désormais ce qui est important pour moi, où je veux aller, ce que je dois faire pour moi-même, dans mon travail, ma vie. Je ne sais pas si c’est vrai pour tout le monde, mais ça l’est pour moi: je suis également beaucoup moins inquiète de ce que pensent les gens. C’est terrible, l’énergie qu’on dépense quand on est jeune pour paraître génial et que les autres nous apprécient. Aujourd’hui, je ne m’en soucie plus.

Des galéniques surprenantes

Pour aider la peau à capturer et retenir l’eau, rien ne vaut la technique du mille-feuille (ou layering). Pratiquée par les femmes en Asie, celle-ci consiste en une superposition de plusieurs produits aux textures et aux propriétés différentes. A commencer par une lotion, utilisée non pas pour le nettoyage mais pour humecter la peau et la préparer à mieux assimiler les soins suivants, sérums et crèmes. Comme une éponge déjà humide absorbe beaucoup mieux les liquides! Notre sélection parmi les nouveautés les plus étonnantes.

DR
1 / 3© DR
DR
2 / 3© DR
3 / 3

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Sylvaine vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina