Femina Logo

soins & bien-être

Beauté made in Suisse: la success story des savons Cocooning

Biocosmetics cocooning savons naturels marque suisse

Sa boutique lausannoise est un havre de bien-être avec ses lumières douces et le délicieux parfum des savons. En 10 ans, Cocooning Biocosmetics s'est étendu dans plus de 150 points de vente. Disponible en ligne également.

© Facebook cocooning biocosmetics

Cocooning Biocosmetics, c’est un peu le deuxième bébé de Fabienne Hutin Frei: «Je réalise le chemin parcouru quand je regarde mon fils qui a maintenant 14 ans!» C’est en effet pour soigner les problèmes d’eczéma de son nouveau-né que cette jeune maman a commencé à fabriquer ses propres savons et baumes, avec des ingrédients simples et des recettes de grand-mère. De sa cuisine, la Vaudoise a lancé ce qui allait devenir un trend majeur dans la décennie suivante.

Sa production s’est développée dans l’ancienne laiterie de Bettens mais s’y est rapidement sentie à l’étroit. Il y a cinq ans, Cocooning a pris ses aises dans un ancien bâtiment agricole de Bavois, 600 m2 sur deux étages, et emploie 14 personnes (à temps partiel). L’entreprise a ainsi fêté l’an dernier les 10 ans de son inscription officielle au Registre du commerce et passé à la vitesse supérieure avec un nouveau challenge: les cosmétiques.


© Cocooning Biocosmetics

Beauté: les marques swiss made cartonnent (et on les adore)

«Aujourd’hui, il y a une savonnerie et une brasserie artisanales quasi dans chaque village, sourit Fabienne Frei. Il nous fallait avancer et nous avons choisi de nous professionnaliser. Depuis le temps, nous avons noué une relation de confiance avec notre clientèle, qui nous réclamait des cosmétiques depuis des lustres.» Le hic, c’est que si la fabrication de savon est relativement simple, celle des crèmes est un peu plus complexe.

Après avoir approché plusieurs laboratoires en Suisse, l’entrepreneure a décidé d’investir dans son propre équipement, histoire de maîtriser complètement le processus, de la formulation au choix des ingrédients.

«Nous avons reçu une aide financière du Canton et, pour la partie technique, d’un chimiste qui a formé toute l’équipe. Les lois se durcissent et il faut déposer un dossier pour chaque produit. Même si seul le parfum change, il doit subir une batterie de tests d’innocuité avant d’être validé, cela a un coût.»

Il faut ainsi compter près de 2000 francs par produit et un an de développement environ. Aussi, pour l’instant, une crème main et deux lotions pour le corps ont intégré l’assortiment Cocooning, qui comptait déjà huiles corporelles, savons liquides et gommages, ainsi qu’une gamme de déodorants sans sels d’aluminium. Une centaine de références en tout dont certaines véganes.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.