Femina Logo

La question

«Je suis veuve depuis sept ans et je viens de rencontrer un homme. Je sens de l’attirance physique pour lui. J’ai peur d’en parler à mes enfants et à mon entourage, mais je ne veux plus me cacher.» [Danaé, 69 ans]

La réponse

La sexualité évolue au fil de l’existence, et demeure même chez les plus âgés d’entre nous. Pourtant, il a longtemps été très difficile d’imaginer que des personnes du troisième ou quatrième âge pouvaient ressentir des envies ou maintenir une activité érotique. Et si cette question émergeait, elle rencontrait alors un rejet massif, parmi l’entourage d’abord, mais aussi chez certains spécialistes de la gérontologie.

Aujourd’hui, elle commence seulement à être abordée et réfléchie dans la société. Cela est évidemment pertinent, puisqu’une bonne partie d’entre nous passera par cette étape de vie.

Vous avez donc rencontré un partenaire de vie, et votre libido s’éveille. Un événement positif, assurément. Cependant, vous craignez de le partager avec vos proches. Mais quel type de réaction appréhendez-vous? Un rejet, du déni, des railleries? Votre situation n’est pas rare, mais elle reste délicate, surtout lorsqu’il s’agit d’en parler à ses enfants. Ils pourraient ne pas comprendre, et penser que vous remplacez leur père. Si c’est votre souci, trouvez une manière de leur expliquer votre ressenti. Vos sentiments pour cet homme sont probablement différents de ceux qui vous animaient dans le lien à votre défunt époux. Rappelez-vous qu’il est possible qu’ils ne comprennent pas et qu’ils aient besoin de temps pour se faire à cette idée.

Si le problème se situe au niveau de la représentation du sexe au travers des âges, et que votre entourage pense que désir et âge avancé ne peuvent pas coexister, il vous faudra trouver les personnes avec lesquelles vous pouvez vous ouvrir. Et celles qui, inversement, ne recevront pas cette nouvelle positivement. Quels que soient vos mots, certains n’y adhéreront pas. Accepter cette idée vous permettra de vivre plus sereinement votre nouvelle histoire. Cependant, n’hésitez pas à échanger autour de cette importante question.

Notre expert

Cette semaine, envoyez vos questions à Nicolas Leuba, psychologue-psychothérapeute FSP, thérapeute de couple, spécialiste en sexologie SSS: nicolas.leuba@femina.ch


A lire aussi:
Je n'arrive pas à me montrer nue devant un homme
Décryptage: comment ferons-nous l’amour dans le futur?
Connaître son propre corps pour avoir du plaisir

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.