Femina Logo

sexo

Tout savoir sur l’orgasme du sommeil

Tout savoir sur l’orgasme du sommeil

Pour mettre toutes les chances de son côté, dormir sur le ventre est une pratique à privilégier...

© CBS

Chère Camelia,

Je vous écris, car un phénomène étrange se passe parfois dans mon corps. Il m’arrive de me réveiller en sursaut… suite à un orgasme. Je suppose du moins qu’il s’agit de cela, car la sensation est plus ou moins similaire. Mais comment cela est-il possible? Dois-je m’inquiéter?

Merci d’avance pour votre réponse,

Claire

Chère Claire,

Merci beaucoup pour votre e-mail. Aaaah, quelle chance vous avez, Claire: vous faites partie des veinardes qui ont expérimenté l’orgasme nocturne. Vous décrivez très bien ce qu’il se passe dans votre corps à cet instant précis. Certaines, contrairement à vous, ne se réveillent pas. Ne reste alors que cette vague de chaleur, cette si agréable sensation… Un véritable moment de volupté! Comme pour les rêves, on ne s’en souviendra pas forcément au réveil.

37% de chanceuses

Il existe peu d’études sur le sujet. Néanmoins, un rapport réalisé par l’Université du Nevada démontre que 37% des femmes expérimenteront l’orgasme de nuit d’ici à leur 45ème anniversaire. Le pic de jouissance se situe entre 40 et 55 ans, donc pas de panique si ces plaisirs nocturnes solitaires se font attendre.

Sexo: méditation orgasmique, mode d'emploi

Pour les hommes, c’est exactement l’inverse: plus ils sont jeunes, plus leurs chances de connaître des orgasmes involontaires sont grandes. Pourquoi donc, me demanderez-vous? Alors que, chez eux, cela se passe davantage au niveau mécanique (un simple contact physique par exemple), les orgasmes féminins prennent naissance dans nos cerveaux. «Il y a de bonnes raisons de penser que les orgasmes durant le sommeil ne sont pas le résultat d’une stimulation génitale, mais sont créés par le cerveau», note Barry R. Komisaruk, Beverly Whipple et Sara Nasserzadeh dans l’ouvrage «The Orgasm Answer Guide», cité par «Broadly».

Ne plus jamais dormir sur le dos!

Certaines ont même davantage d’orgasmes en dormant que lorsqu’elles se masturbent ou ont des relations avec leur partenaire. Selon mon expérience, tout est une question de relaxation: plus on sera détendue et on lâchera prise, meilleures seront les chances de connaître cette douce impression. Plusieurs petites choses peuvent également aider, à commencer par le fait de dormir sur le ventre: cela stimule davantage le clitoris.

«Est-il possible que je ne connaisse jamais d'orgasme avec mon copain?»

Une étude américaine a par ailleurs prouvé que se coucher dans cette position permet d’avoir davantage de rêves hot. Et avant de s’endormir, on se met en condition en lisant quelques pages d’un roman érotique ou en visionnant une série ou un film pornographique. Interrogée par «Cosmopolitan UK», le Dr Clare Morrison confirme le lien entre songe et réalité:

Les rêves à caractère sexuel provoquent des orgasmes, car ils activent le système nerveux parasympathique, ce qui accroît le flux sanguin vers le vagin et le clitoris.

Enfin, aucune étude ne le prouve, mais plusieurs témoignages concordent en affirmant qu’être particulièrement fatiguée contribue à faire naître des réveils nocturnes plutôt sympas… Tomber dans un sommeil très profond, ce qui est souvent le cas lorsque l’on est éreinté, offrirait un climat plus propice.

Vous l’aurez compris, chère Claire: aucune raison de vous inquiéter de telles manifestations de votre corps. Au contraire, réjouissez-vous de pouvoir profiter de ces petits bonus offerts par la nature!

Au plaisir d’avoir de vos nouvelles,

Camelia Sutra

Vous souhaitez poser une question à Camelia Sutra? N'hésitez pas à lui envoyer un petit mail. Anonymat garanti!

(Nous précisions que ces lignes ne sont pas rédigées par un sexologue.)

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.