Femina Logo

Chronique sexe

Nos seins, des alliés plaisir à ne pas négliger

Nos seins des allies plaisir a ne pas negliger

«Caresser, lécher, mordiller, palper, agripper, enrober, claquer, effleurer… les manières d'éveiller les seins sont nombreuses, et chaque personne aura ses préférences et (non-)envies qu’il est bon d’écouter et de respecter.» - Romy Siegrist

© Petites Luxures

Partie du corps présente chez tous les mammifères et de facto toute l’humanité, la poitrine est plus ou moins développée en fonction de la sexuation et du développement hormonal. L’état d’excitation sexuelle a également un effet sur les seins, provoquant une augmentation de leur taille jusqu’à 30%, ainsi que l’érection du téton (serait-ce cette caractéristique connotée comme masculine qui pousse à ostraciser les mamelons de toutes les femmes?).

Petits, gros, ronds, en poire, ôtés, plats, musclés, mous… les seins évoluent et la diversité reste la norme, malgré une tendance dans la lingerie visant une uniformisation massive des poitrines: couvrez ce sein débordant des attentes que la société patriarcale ne saurait voir. Adorés ou abhorrés tant leur sexualisation pèse (souvent plus qu’eux-mêmes), les seins semblent être un élément érotique occidental important – même si certaines personnes rapporteront que ceux-là ne leur font nichons ni froid.

Par ailleurs, il est à soulever que les seins des femmes sont victimes de sexualisation au-delà de la sphère intime (bonjour les publicités et les regards appuyés), et ce de manière précoce. À qui profite cet intérêt poussé et de quoi détourne-t-il la pensée et les yeux?

Seins et orgasmes

Revenons néanmoins aux plaisirs associés. Richement vascularisés, les seins sont une zone à la sensibilité parfois très développée, pouvant amener de par leur seule stimulation à un orgasme (oui, il y a des personnes chanceuses). Face à ces îles se présentant généralement de paire, au sommet couronné d’une aréole, certains amants et certaines amantes rapportent ne pas savoir à quel sein se vouer. Difficile de s’avouer qu’il y a peut-être juste à savourer: toute poitrine peut ressentir du plaisir quel que soit son genre et mériterait de l’attention dans la sphère intime si accord il y a.

Caresser, lécher, mordiller, palper, agripper, enrober, claquer, effleurer… les manières de les éveiller sont nombreuses, et chaque personne aura ses préférences et (non-)envies qu’il est bon d’écouter et de respecter.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E78: Comment prévenir le cancer de la peau

Dans vos écouteurs

E77: Comment mieux vivre nos émotions au quotidien

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné