Femina Logo

Question

«Mon amie a 25 ans et souffre d’endométriose. Aujourd’hui, elle est très déprimée car elle craint de ne jamais pouvoir avoir d’enfants. Comment puis-je l’aider?» Mohamed, 25 ans

Réponse

Nous commençons à mieux comprendre cette maladie gynécologique qu’est l’endométriose. Pourtant, un grand nombre de femmes souffrent encore sans pouvoir obtenir de soutien efficace. Cette pathologie est à l’origine de douleurs diverses, tant sur le plan physique (lors des menstruations, de la miction ou des rapports sexuels, entre autres) que sur le plan psychique. Elle est également responsable de difficultés de procréation comme cela semble être le cas pour votre compagne.

Dans un premier temps, il est nécessaire de s’assurer de son suivi sur le plan gynécologique afin qu’un spécialiste puisse conduire une investigation complète et réfléchir aux possibilités de traitement. Ensuite, un accompagnement psychologique est fortement recommandé. En effet, si un état dépressif a émergé en réaction aux douleurs, aux difficultés sexuelles ou à au problème de fertilité, le soutien d’un spécialiste peut permettre de trouver des solutions et de rétablir un mieux-être global.

En tant que partenaire, vous pouvez être à son écoute et l’aider à définir ses besoins face à cette situation compliquée. Une présence soutenante constitue souvent une aide précieuse.

Enfin, en ce qui concerne le projet d’enfant mis à mal, prenez le temps d’en parler. Discutez-en également avec le gynécologue afin d’obtenir des informations quant aux différentes possibilités d’aide sur le plan médical. Renoncer à procréer représente fréquemment une blessure profonde qui peut toucher à l’identité de femme. Si ce projet doit définitivement être abandonné, alors un deuil devra être fait et le couple, donc vous, sera un allié précieux pour vivre ce processus complexe.

Adressez-vous à des professionnels (gynécologues, médecins traitants, psychologues) afin de ne pas porter cette difficulté sur vos seules épaules. Il existe également des associations de patients et de proches qui fournissent un soutien aux personnes touchées par l’endométriose. Pour résumer, ne restez pas seuls face à cette maladie et à la souffrance qui en découle.

Notre expert

Cette semaine, envoyez vos questions à Nicolas Leuba, psychologue-psychothérapeute FSP, thérapeute de couple, spécialiste en sexologie SSS: nicolas.leuba@femina.ch


A lire aussi:
Endométriose: j'ai bataillé pendant dix ans pour tomber enceinte
Une vidéo humoristique pour parler d'endométriose

Témoignage: à 28 ans je me suis retrouvée ménopausée

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Dans vos écouteurs

E23: Comprendre notre microbiote intestinal pour mieux le soigner

S'il vous arrive de vous poser des questions sur votre digestion, cet épisode est fait pour vous. Le Professeur Gilbert Greub, Directeur de l'Institut de Microbiologie du CHUV, nous explique le fonctionnement du microbiote intestinal, corrige certaines de nos idées reçues et nous rassure sur de nombreux points. On en parle enfin, pour se sentir mieux (et éclairé) ensuite!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina