Femina Logo

Camelia Sutra

«Coconut», la méthode qui promet de décupler son plaisir sexuel

«Coconut», la méthode qui promet de décupler son plaisir sexuel

Pimenter l'Amazone? La méthode «Coconut» s'est donné cet objectif.

© Getty

Chère Camelia,

Je vous écris, car je cherche un moyen de jouir lorsque je fais l’amour avec mon copain. Malheureusement, j’ai souvent de la peine à avoir des orgasmes… J’ai entendu parler de la méthode «Coconut», vaut-elle le coup d’être testée? Comment s’y prend-on concrètement?

Merci d’avance pour votre aide,

Salomé

Chère Salomé,

Merci beaucoup pour votre e-mail qui a retenu toute mon attention. Effectivement, comme cela ne vous a pas échappé, la méthode «Coconut» («noix de coco» dans la langue de Molière) déchaîne les passions, en particulier sur les réseaux sociaux. «The Kenyan Post» raconte l’origine de cette dernière: tout est parti d’une plaisanterie, mais le défi a rapidement fait des émules… Jusqu’à bousculer les pratiques sexuelles de nombreuses adeptes!

L'art d'épeler un mot avec ses hanches

Dans les faits, elle est très facile à mettre en place (et n’a absolument rien à voir avec l’utilisation d’une quelconque huile de coco). Pour l’apprivoiser, il est nécessaire que vous vous trouviez dans la position de l’Andromaque ou de l’Amazone, c’est-à-dire que vous soyez au-dessus de votre partenaire. Une fois installée, il suffit d’onduler du bassin en décrivant la forme de chaque lettre du mot «Coconut» lors de la pénétration.

Ne riez pas Salomé, cela peut vraiment fonctionner! Car en se focalisant sur ces gestes, on s’ancre davantage dans l’instant présent et on ne laisse pas ses pensées vagabonder. Les sensations ressenties occupent alors totalement notre esprit. Et les fans de la noix de coco l’assurent: les effets sont délicieux. En modifiant ainsi sa manière de se mouvoir, on évite le lassant mouvement de va-et-vient et on stimule d’une autre manière les parois vaginales. On varie les angles, les inclinaisons, la profondeur du coït, etc.

Comme le souligne «Elle», les mouvements à dessiner avec nos hanches peuvent également nous donner une certaine contenance:

«Entre les cuisses qui chauffent, nos fesses qui hésitent et notre peur de rompre un pénis, on manque un peu d’ambiance. Et puisqu’on ne peut pas regarder de série ou appeler un ami, esquissons un coconut. Tout de suite, on reprend du poil de la bête.»

Et en missionnaire?

Prenez votre temps, Salomé: l’idée n’est pas d’épeler le plus rapidement possible, mais de rédiger tranquillement ce mot-clé. Et si elle vous plaît, n’hésitez pas à la transposer à d’autres positions. Pourquoi ne pas la tenter en missionnaire, et stimuler ainsi différemment le gland du clitoris? Tout est permis!

Enfin, pas de panique si vous ne devenez pas la reine du fruit exotique au premier essai: il faut souvent un peu de pratique et d’entraînement pour en apprécier toutes les saveurs. Et si l’extase ne tenait qu’à un petit coup de hanche?

Je vous souhaite d’obtenir tous les orgasmes dont vous rêvez, chère Salomé!

Camelia Sutra

Vous souhaitez poser une question à Camelia Sutra? N'hésitez pas à lui envoyer un petit mail. Anonymat garanti!

(Nous précisions que ces lignes ne sont pas rédigées par un sexologue.)

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E41: Les pouvoirs de l'écriture et comment se lancer

Dans vos écouteurs

E40: Comprendre et pratiquer l'autohypnose

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina