Femina Logo

menteur, menteur...

«Wokefishing», le nouveau fléau drague dont il faut se méfier

«Wokefishing», le nouveau fléau drague dont il faut se méfier

Sournois et désespérés, les adeptes de cette nouvelle tendance drague se révèlent prêts à tout pour séduire.

© Getty Images

Féministe, écolo, militant anti-Trump… cette fois c’est certain, vous avez rencontré LE mec parfait. Prudence: peut-être êtes-vous victime de wokefishing, la nouvelle (et triste) tendance drague. Le concept? Séduire l’autre en se faisant passer pour ce que l’on n’est pas. La contraction des mots woke (éveillé) et fishing (harponner) a été inventée par la journaliste de Vice Serena Smith.

«Un wokefish peut se présenter comme un féministe intersectionnel, antiraciste qui boit du lait d’avoine d’origine éthique, écrit-elle dans Vice. Mais en réalité, il n’en a rien à faire. Ou, comme c’est souvent le cas, il prône activement tout le contraire dans sa vie personnelle.»

Serena Smith

Journaliste

Une tendance qui ne risque pas de faiblir, lorsque l’on sait que 85% des célibataires recherchent un partenaire du même bord politique qu’eux (sondage Ifop, 2017). Et les Millenials sont particulièrement sensibles à cette connivence. En analysant les données de 8 millions d’utilisateurs du site de rencontre OKCupid, le New York Post a démontré que l’intérêt pour des personnes aux idées politiques similaires avait augmenté de 165% entre 2004 et 2016.

Une confiance en soi ébranlée

Sournois et désespérés, les adeptes de cette nouvelle tendance se révèlent prêts à tout pour séduire. Si de telles relations, basées sur le mensonge, n’ont que peu de chances de durer, elles n’en restent pas moins difficiles à vivre pour celles qui les subissent. «Se rendre compte que l'on a été trompé par un partenaire peut avoir des effets dévastateurs et durables, met en garde Layla, experte en relations, interrogée par Vice. La personne qui a été trompée peut être amenée à remettre en question toute sa réalité et à se sentir incompétente quant à sa capacité à juger correctement les gens.»

S'il est normal d'amplifier certains aspects positifs de sa personnalité lorsque l'on rencontre quelqu'un, prétendre être une autre personne pose un vrai problème. Car comme le souligne Serena Smith dans son article:

«Si vous êtes un wokefish, cela vaut peut-être vraiment la peine de vous demander: pourquoi ai-je des opinions que j’ai trop honte d’exprimer publiquement?»

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Muriel vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E41: Les pouvoirs de l'écriture et comment se lancer

Dans vos écouteurs

E40: Comprendre et pratiquer l'autohypnose

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina