Femina Logo

La question

«Je suis dans ma voiture, une New Beetle blanche. Souvent, je suis la conductrice, parfois passagère. Mes parents ou mon mari sont aussi dans le véhicule. Nous avons un accident: la voiture dérape, glisse, ou j’en perds le contrôle. Elle sort de la route et dévale une pente. Lors de la chute fracassante, la carrosserie est détruite et je meurs, mais en douceur. Je n’ai pas mal, mon âme s’envole simplement (au réveil, durant une fraction de seconde, j’ai l’impression de ne plus être là physiquement). Etrangement, dans la scène suivante de mon rêve, je suis la seule survivante et, quand je m’aperçois que mes parents sont décédés, je pleure beaucoup. A ce moment-là, je ressens une détresse insurmontable. Et je me réveille.» [Noémie, 28 ans]

La réponse

Votre véhicule est une extension de vous-même. Lorsque vous êtes à l’intérieur et que vous le conduisez, il se substitue en quelque sorte à votre corps, puisqu’il vous mène à un but choisi. Votre attitude au volant découle étroitement de vos humeurs et comportements, tels que vous les extériorisez. La couleur blanche de votre auto est un détail supplémentaire intéressant. Le blanc est une couleur exprimant la pureté, la paix, la quiétude. Ce qui évidemment est en opposition avec les circonstances plutôt dramatiques de votre rêve. Cette contradiction, utilisée par votre inconscient, indique que, volontairement ou involontairement, vos agissements extérieurs ne sont pas toujours en adéquation avec vos pensées.

Le sens principal de ce message est lié à la façon dont vous «habitez» votre corps, si vous me permettez l’expression. Tout comme vous le faites au volant de votre voiture, vous le guidez dans vos actes quotidiens, le menant là où vos choix vous poussent, et de la façon dont vous le ressentez. Pourtant, vous êtes quelquefois absente, détachée, et vous pouvez «perdre le contrôle», provoquant un «accident» (maladresse, dispute, blessure…). L’évocation de l’envol de votre âme, puis de la scène suivante où vous êtes l’unique survivante, peut avoir deux significations, différentes ou complémentaires: elle confirme cette étourderie temporaire qui vous propulse comme hors de vous-même; elle révèle aussi une angoisse de perdre dans ces «absences» certaines de vos facultés, de discernement ou d’action – ici symbolisées par les membres de votre famille.

Mon conseil: apprenez à connaître, à reconnaître votre corps et ses besoins, par exemple en pratiquant une activité telle que la danse, le yoga, la marche en conscience, etc. C’est votre «véhicule» et il ne possède qu’un seul et unique pilote: vous!

Un songe vous décontenance, vous interpelle ou vous angoisse? Envoyez-le, avec vos prénom, âge et téléphone, à notre spécialiste qui en livrera la clé.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Dans vos écouteurs

E23: Comprendre notre microbiote intestinal pour mieux le soigner

S'il vous arrive de vous poser des questions sur votre digestion, cet épisode est fait pour vous. Le Professeur Gilbert Greub, Directeur de l'Institut de Microbiologie du CHUV, nous explique le fonctionnement du microbiote intestinal, corrige certaines de nos idées reçues et nous rassure sur de nombreux points. On en parle enfin, pour se sentir mieux (et éclairé) ensuite!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina