Femina Logo

psycho

Pourquoi s’ennuyer est essentiel

Pourquoi s’ennuyer est essentiel

«Trouver le temps long» ne fait pas rêver. Et pourtant, cette absence d'activité est essentielle à notre bien-être.

© Getty

Devoir paresser dans les transports en regardant défiler le paysage («Mais pourquoi ai-je oublié ma batterie de secours?») ou prendre son mal en patience dans le cabinet de son docteur («Mais pourquoi ai-je déjà lu trois fois ce «Closer» datant de mai 2016?») n’a, a priori, rien de réjouissant. Détrompez-vous: ces instants d’ennui sont bien plus précieux qu’il n’y paraît.

S'ennuyer pour trouver des solutions innovantes

Selon une étude parue dans le magazine «Academy of Management Discoveries» et citée par «Slate», l’ennui stimule la productivité et la créativité de celles et ceux qui le subissent. Pour aboutir à cette conclusion, les chercheurs ont constitué deux groupes. Le premier devait effectuer une tâche rébarbative à souhait: trier des haricots par couleurs. Plus chanceux, le second se trouvait face à une activité artisanale intéressante et stimulante. Tous étaient ensuite soumis au même test, à savoir répondre à des questions du type «Quelles excuses utilisez-vous lorsque vous êtes en retard, sans passer pour une mauvaise personne?». Verdict: les personnes qui se sont ennuyées ont été bien plus inspirées, tant par la quantité que la qualité de leurs propositions.

Bien-être: les bienfaits de l'ennui

Comment expliquer un tel résultat? Le «Time» a posé la question à Sandi Mann, maître de conférences en psychologie au Royaume-Uni et auteure d’un ouvrage sur l’ennui. «L’ennui repose sur la recherche d’une stimulation neuronale qui n’est pas satisfaite», explique-t-elle. S’il n’y a pas de stimulus, notre esprit va alors en créer un.

«Cette créativité spontanée, en laissant vagabonder ses pensées, permettrait également de trouver des solutions à nos problèmes», résume «Slate».

Alors que nous sommes submergés d’écrans à longueur de journée, il est devenu compliqué de s’isoler et de prendre du temps pour rêvasser (non, pas sur Pinterest, simplement en faisant fonctionner son imagination). Sandi Mann suggère de s’accorder de longues pauses loin de la vie moderne pour se ressourcer pleinement. Pour celles et ceux qui ont de la peine à décrocher, elle conseille de déconnecter en marchant, en nageant, voire en ayant simplement les yeux fermés. Mais attention à ne pas confondre ennui et relaxation: le yoga ou la méditation créent des stimulations, ils ne rentrent donc pas dans cette catégorie d’activités (ou plutôt de non-activités) à favoriser.

Ou comment cliquer sur «déconnecter»

L’ennemi à combattre reste donc nos téléphones portables, auprès desquels nous trouvons refuge dès qu’il s’agit de «passer le temps». Leur utilisation est à proscrire absolument, selon la spécialiste en psychologie:

Nous essayons constamment de balayer et de faire défiler l’ennui. Mais en faisant cela, nous nous rendons plus enclins à l’ennui, car chaque fois que nous sortons notre téléphone, nous ne laissons pas notre esprit vagabonder et résoudre nos problèmes.

«Choisir de ralentir»: 5 conseils pour retrouver le temps de vivre

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.