Femina Logo

news société

Voilà ce qui arrive lorsqu'une femme acquiesce le compliment d'un homme...

Riverdale betty jughead

Betty et Jughead, dans la série «Riverdale».

© DR

On imagine, sans doute naïvement, que lorsqu'une personne nous adresse un compliment, il s'agit d'un commentaire sincère. Apparemment, ce n'est pas toujours le cas: le 16 mai 2017, le site Refinery 29 mettait en évidence une série de tweets, rédigés par l'auteure et militante Feminista Jones, (qui porte sur les réseaux sociaux le pseudonyme de «TheDevil's Sidechick»), et dans lesquels elle exprime tout son agacement quant au comportement de certains hommes. Pour résumer son propos, elle écrit tout d'abord: «Enervez un homme aujourd'hui: dites-lui que vous êtes d'accord avec le compliment qu'il vient de vous faire!»:

Feminista Jones poursuit en décrivant son étonnement face à la réaction stupéfaite de certains Messieurs, lorsqu'une demoiselle répond simplement «Je sais» à l'une de leurs flatteries:

Ayant remarqué que certains hommes considèrent la phrase «Je sais» comme étant une réponse irrespectueuse à un compliment, elle ajoute que leur réaction sera positive surtout si la fille glousse et rougit en balbutiant son «Merci»: en revanche, si le mot est prononcé avec assurance et sans étonnement, il serait considéré comme une réponse mal placée ou hautaine.

«Je m'en rends compte tous les jours, car "merci" est ma réponse habituelle, lorsque l'on m'accoste dans la rue, raconte l'auteure dans un autre tweet. Je les remercie, puis je continue à marcher. "C'est tout ce que tu as à me dire?!" s'énervent-ils ensuite.»

Donc, si i l'on a bien compris, la manière correcte de réagir à un compliment serait d'émettre une série de gloussements, de piquer un fard, de nier la remarque afin de ne pas sembler hautaine, puis de remercier profusément son expéditeur..?!

«En fait je retire mon compliment...»

Et, cerise sur le gâteau, selon Feminista Jones, il arrive également que l'homme retire carrément ses éloges après qu'une femme lui ait répondu «Je sais». En guise de preuve, elle livre la capture d'écran d'une conversation numérique avec un individu, dont l'identité a évidemment été dissimulée:

Inconnu: Salut! Tu as un très beau corps ;)

Feminista Jones: Oui, je le sais!

Inconnu: Je ne savais pas que tu le savais, désolé...

Feminista Jones: Comment pourrais-je ne pas savoir? Je me vois tous les jours dans la glace.

Inconnu: En fait tu n'as pas du tout un joli corps; tu devrais même passer plus de temps à la salle de sport. Je disais cela seulement dans le but d'entamer une conversation.

Beaucoup d'autres jeunes femmes se sont reconnues dans son témoignage de Feminista Jones et se sont empressées de relater leurs propres expériences sur Twitter:

Homme: J'adore tes cheveux.

Femme: Merci, moi aussi!

Homme: Fais attention à ce que tu dis, je vais moins les aimer là...

Femme: Pourquoi le fait que j'aime bien mes cheveux te mènerait-il à les trouver moins beaux?! Bien sûr que j'aime mes cheveux: ils sont sur ma tête!

Bouche-bées par la réaction de ce jeune homme? Nous aussi...

Pourquoi tant de consternation?

Afin d'expliquer ce comportement particulier chez certains Messieurs, Feminista Jones a expliqué au site Buzzfeed: «Ce n'est pas nouveau, mais il m'est déjà arrivé d'énerver un homme parce que j'avais acquiescé un compliment qu'il me faisait. En fait, on dirait qu'ils pensent que ce sont eux qui nous accordent ces éloges et que nous ne sommes pas censées être conscientes de nos atouts avant qu'ils ne nous les aient fait remarquer...».

En effet, selon une étude sociale réalisée en 2015 par une jeune femme de 18 ans, ce genre de réaction abrupte ou une phrase par laquelle l'homme retire ses propos ou les tourne en dérision pour les décrédibiliser, est un phénomène plutôt courant.

«Les hommes comme enseignants. Les hommes comme validation. Les hommes comme approbation. Les hommes comme arbitres de l'éloge. Les hommes ont le contrôle.»

Un conseil: si une personne s'énerve lorsque vous êtes d'accord avec ses petits commentaires élogieux (sans être hautaine, bien sûr), fuyez à toutes jambes: cet individu n'aime que lui-même!


A lire aussi:
Elle dénonce un SMS déplacé: la Toile l'incendie
Les 10 pires compliments
Le «stealthing», l'inquiétante pratique sexuelle dont on ne parle pas assez

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.