Femina Logo

news société

Voici les phrases qui agacent le plus les destinataires de nos mails

Etude mails phrases agacantes etude adobe

Sachant que de plus en plus de personnes passent plusieurs heures chaque semaine à trier leur boîte mail (plus de 2,5 heures hebdomadaires, aux Etats-Unis), une prolifération de messages risque de les irriter.

© Rawpixel

Dans la sphère professionnelle, il n'est pas toujours facile de transmettre notre ressenti via un email. Surtout lorsque celui-ci est rédigé en toute hâte, entre deux réunions... Les tournures «toutes faites» s'insèrent alors comme un automatisme bienvenu dans ces quelques lignes destinées uniquement à faire passer une information brute. Toutefois, une recherche menée par l'entreprise Adobe vient de révéler que certaines phrases ont tendance à énerver, ou même à offenser les destinataires du mail.

En interrogeant plus de 1000 employés, les chercheurs sont parvenus à établir la liste des expressions que nous détestons apercevoir dans un message virtuel. Et le grand gagnant, à bannir à tout jamais, n'est autre que: «Je ne sais pas si vous avez vu mon dernier email, mais...». En effet, 25% des sondés ont réagi de façon négative à ces quelques mots inoffensifs. Aïe... Voilà une phrase qu'on ne nous surprendra plus jamais à rédiger, même en cas de hâte intense!

Êtes-vous coupable de «phubbing», le réflexe courant qui menace nos relations?

En seconde place, on retrouve l'habituel «Comme expliqué dans mon dernier mail,...», suivi par le typique «Comme discuté ce matin...». À première vue, ces expressions semblent totalement ordinaires, non? Pas complètement: certaines personnes se sentiraient toutes chiffonnées en les lisant, sachant qu'elles y voient une forme de dénigrement de leur travail: puisque l'émetteur du mail se sent obligé de rappeler le sujet d'une conversation passée, il suggère que le récepteur ne s'est pas suffisamment concentré durant ladite discussion. Bref, il faut aller chercher bien loin...

Quand WhatsApp nous offre une seconde chance

Halte aux bavards numériques

45% des sondés ont également déclaré qu'ils se sentent agacés lorsqu'une personne leur envoie trop souvent des mails. Ainsi, les tapoteurs de clavier compulsifs devraient revoir leurs habitudes, histoire de ne pas s'attirer les foudres de leurs collègues. Sachant que de plus en plus de personnes passent plusieurs heures chaque semaine à trier leur boîte mail (plus de 2,5 heures hebdomadaires, aux Etats-Unis), une prolifération de messages risque de les irriter.

La leçon à retenir? On évite toute allusion à des conversations passées ou aux mails envoyés précédemment. Et surtout, on tente de ne pas appuyer sur «Envoyer» plus de six fois par heure. Pensons au bien-être de notre entourage, qui nous en remerciera certainement!

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.