Femina Logo

Confinement

Violences domestiques et Covid-19: qu'en est-il en Suisse?

Violences domestiques et confinement: les premiers chiffres pour la Suisse

Les violences domestiques ont augmenté de 6,2% entre 2018 et 2019. Le bilan complet de 2020 arrivera, quant à lui, seulement durant l'automne 2021.

© Leila Divine/Getty Images

«J’étais en colère. Elle m’a traité de mauviette. Je l’ai suivie dans la salle de bains, et là, j’ai agrippé ses épaules. Sous mes secousses, son crâne s’est cogné contre l’évier. Fracturé.» Le témoignage de ce père de famille de 49 ans, dans les colonnes de la SonntagsZeitung, dimanche dernier, fait froid dans le dos.

Les violences domestiques sont pourtant le quotidien de centaines d’individus en Suisse, coûtant la vie d’une personne toutes les deux semaines, selon le Bureau fédéral de l’égalité entre femmes et hommes.

L’article de l’hebdomadaire alémanique, relayé par Heidi News, révèle des chiffres inquiétants. En effet, la police cantonale argovienne y déclare que le nombre d’interventions à la suite de telles violences a augmenté de 12% en 2020, par rapport à l’année précédente. Et ce n’est pas le seul canton concerné. Berne et Zurich révèlent également un nombre de cas croissants. L’été dernier, la task force fédérale contre la violence domestique a annoncé que les services d’aide aux victimes des cantons de Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Argovie et Soleure avaient constaté une augmentation du nombre de consultations.

Disparités cantonales

Cette inquiétude semble jusqu’ici épargner les cantons romands. Alertée par des chiffres inquiétants venus de l’étranger (la France avait annoncé un bond de 30% en mars 2020), Genève avait pris des mesures préventives. Or, le constat préliminaire, délivré fin 2020, suggère une stabilité du nombre de cas. La conseillère d’Etat Nathalie Fontanet (PLR) explique ce résultat par la stratégie du semi-confinement suivie par la Suisse, moins restrictive que celle de nos voisins.

Ainsi, pour connaître l’impact global de la crise du Covid-19 sur les violences domestiques en Suisse, il faudra attendre les statistiques de l’automne 2021. Le bilan 2019, publié il y a quelques mois par l’Office fédéral de la statistique, montrait toutefois une augmentation de 6,2% qui ne présage rien de bon pour celle qu’on surnomme déjà la pire année de l’histoire.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Laurène vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E63: Comment mieux vivre la ménopause

Dans vos écouteurs

E62: Comment apprendre la pleine conscience aux enfants

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné