Femina Logo

A environ 800 kilomètres d’Helsinki, l’Arctic Snow Hotel se situe dans la ville de Rovaniemi. L’établissement - l'un des plus grands hôtels de la région - ressemble à un vrai conte de fées nordique avec ses 70 igloos de glace. So pittoresque!

Une photo publiée par VC WISATA (@vcwisata) le

Imaginez le tableau… De décembre à avril, au beau milieu d’une nature préservée, chaque chambre isolée des autres, est un enchantement pour ceux qui souhaitent observer les aurores boréales. C’est dans ce havre de paix que vous pourriez vivre si vous tentez votre chance en envoyant votre CV.

Un bureau à 10 bornes du cercle polaire

Dans la province de la Laponie finlandaise, la ville de Rovaniemi se trouve à seulement 10 kilomètres du cercle polaire. Un emplacement idéal pour dénicher les merveilleuses et fameuses aurores boréales: ces lueurs colorées qui remplissent le ciel lorsque les éclats électriques du soleil entrent en contact avec l’atmosphère de la terre.


© arcticsnowhotel.fi

Le cahier des charges du chasseur d’aurores boréales

Tel un garde de nuit dans «Game of Thrones», le poste demande d’appeler le Northern Lights alarm en cas d’apparition d’aurores boréales dans le ciel étoilé. Un travail de nuit en somme, de 23 h et 6 h 30 du matin.

Une photo publiée par Nikwi (@nikwih) le

Les qualités requises pour ce job

Rassurez-vous, pas besoin de parler couramment le finnois, mais l’anglais est en revanche exigé. La première chose que demande ce poste (repourvu chaque saison hivernale!) est de bien entendu résister au froid extrême… et cela, durant plusieurs mois. Mais bon, on s’accorde à dire que le jeu en vaut la chandelle. Pas vrai?


A lire aussi:
Anti déprime hivernale: on se met au hygge
Escapade: magie du Nord à Reykjavik
11 conseils pour réussir son entretien d’embauche

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.