Femina Logo

Le lien. Si la belle aventure, qui s’est terminée au début du mois, nous a apporté quelque chose, c’est du lien. Ténu au départ, il s’est renforcé au fil des semaines, des mois, des rencontres, des femmes qui acceptaient de livrer une partie de leur intimité. Ce lien s’est tissé à 118 mains pourrait-on dire. Celles des 53 femmes qui se sont succédé, celles des 5 photographes qui les ont captées et… les miennes. C’est que cette chaîne du cœur est née d’une évidence: une journée (le 8 mars) pour fêter les femmes, ça ne suffit pas! J’avais envie de montrer que les Romandes sont à la fois préoccupées par le monde qui les entoure, engagées pour défendre leurs droits et leurs intérêts, mais aussi simplement femmes.

Et qui mieux que les femmes peuvent parler des femmes? L’envie de les faire se présenter les unes et les autres s’est révélée un pari un peu fou. Parce que lancer une chaîne dans le journal, c’est prendre le risque qu’elle n’aboutisse pas. En mars 2011, nous ne savions pas, à la rédaction, si nous pourrions aller au bout de notre rêve. Nous avons entamé cette course de relais comme un athlète démarrerait un marathon… à l’aveugle. Aucun itinéraire, hormis les limites des frontières nationales. Aucune visibilité sur les aspérités du parcours. Aucun filet de sécurité si la chaîne venait à se briser. Et nous avons eu peur!

A deux reprises, la chaîne s’est interrompue, mais, conscientes du devoir qui était le leur, ces femmes ont trouvé l’amie qui a permis à cette belle aventure de poursuivre son chemin. Et puis, comment faire écrire des émotions, un lien unique, fort, emblématique à des femmes qui bien souvent se disaient incapables d’écrire? L’angoisse face à la page blanche ou le clavier de l’ordinateur… Essayez! Vous verrez comme c’est poignant de mettre par écrit l’amour que l’on porte à une amie et que l’on communique autrement… Un exercice sensible et touchant.

Belle réunion

Nous n’allons pas ici présenter toutes ces femmes, elles l’ont fait durant l’année qui vient de s’écouler (vous pouvez retrouver tous leurs portraits et leurs textes ). Mais les relations sincères qui se sont tissées avec ces 53 femmes ont également permis de tricoter du lien avec vous, qui nous lisez tous les dimanches. Vos lettres de remerciements ont été bien plus nombreuses que celles de plaintes. Ce qui est très rare dans une rédaction.

Et puis, vous ne les avez pas vues, mais ces femmes ne vous auraient pas touchées sans le travail de cinq photographes. Femmes elles aussi. Elles ont capté leur incroyable beauté. Mercedes, Loan, Magali, Francesca et Sarah m’ont permis de comprendre ce que je croyais n’être qu’un concept marketing: la beauté de l’intérieur est incroyablement plus riche, intense, vibrante! Nous toutes (ou presque) nous sommes réunies pour clore cette aventure de femme à femme. Merci de nous avoir suivies, merci de nous avoir soutenues.

Toutes les communes visitées durant un an

Bavois, Begnins, Bienne, Bussigny, Chavornay, Confignon, Cortaillod, Court, Courtelary, Echichens, Genève, La Chaux-sur-Cossonay, Laconnex, La Neuveville, Lausanne, Le Locle, Le Noirmont, Le Vaud, Leytron, Martigny, Massongex, Morges, Moutier, Neuchâtel, Nidau, Nyon, Ogens, Onex, Penthaz, Romanel-sur-Lausanne, Troistorrents, Sainte-Croix, Saint-Imier, Sion, Sonvilier, Tafers, Vernayaz.

Tous les textes ici

Tous les portraits ici

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina