Femina Logo

Le numéro du mois de mai n'est même pas encore sorti, mais la rédaction de «People» a déjà partagé sa une sur Twitter. Sandra Bullock, femme «vraie» et «radieuse» écrit le magazine, avant de la nommer «plus belle femme du monde de 2015».

Le titre a ravi la majorité des internautes (et de la rédaction) qui expriment leur enthousiasme, saluant le choix du magazine. Sandra Bullock succède notamment à Lupita Nyong'o et Gwyneth Paltrow, respectivement sacrées en 2014 et 2013.

Une actrice qui garde les pieds sur terre

Quoi qu'il en soit, son nouveau titre ne lui monte pas à la tête. En effet, Sandra Bullock a déclaré trouver tout cela un petit peu ridicule. Dans son interview pour «People», elle déclare:

«La vraie beauté sait rester discrète. Particulièrement dans cette ville (ndlr: Los Angeles), c’est dur de ne pas se dire qu’il faut ressembler à telle ou telle personne… Mais non! Soyez une bonne personne, une bonne mère, faites de bons petits plats, laissez passer les gens qui ont l’air plus pressés que vous. Pour moi, les personnes les plus belles sont celles qui n’essayent pas de l’être.»

Son âge? Loin d’être un obstacle

À 50 ans, l'actrice est la plus agée à recevoir ce titre. Pour l'occasion, elle a aussi partagé une anecdote touchante sur son âge:

«Je mettais mon fils au lit, et je lui ai dit que même lorsque je serai plus vieille, grisonnante et ridée qu’aujourd’hui, je l’aimerai toujours et voudrai toujours le border.» Louis, 5 ans, lui a alors demandé pourquoi elle avait des rides. «Je lui ai répondu: eh bien, j’espère que la plupart d’entre elles sont arrivées parce que je rigole trop! Louis a touché mon visage et m’a dit: tu n’es pas vieille, tu es juste heureuse.»

Comme quoi, la beauté n'a pas d'âge!

vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.