Femina Logo

«Réveillons-nous!»

Omar Sy: «Comme Adama, j’ai couru quand je croisais le chemin de la police»

Omar Sy: «Comme Adama, j’ai couru quand je croisais le chemin de la police»

L'acteur a manifesté à Los Angeles, où il réside, suite à l'assassinat de George Floyd.

© Getty Images

Alors que le débat est plus vif que jamais aux États-Unis, après le meurtre de George Floyd, Omar Sy rappelle que la situation en France est tout aussi grave. Dans une tribune publiée sur le site de L’Obs, le comédien appelle ses concitoyens à se réveiller et à dénoncer les violences policières. «La mort d’Adama Traoré est aussi injuste et indigne que celle de George Floyd», martèle Omar Sy qui a défilé à Los Angeles, où il réside, en soutien au mouvement Black Lives Matter.

4 ans après le drame, une mobilisation plus forte que jamais

La tragédie s’est déroulée en 2016, à la gendarmerie de Persan, dans le Val-d’Oise. Adama Traoré, 24 ans, a été interpellé pour un contrôle d’identité. Plaqué au sol par les gendarmes, le jeune homme a ensuite fait un malaise dans la voiture de police qui l'emmenait au poste. Malgré plusieurs tentatives de réanimation, le décès est prononcé. Depuis, la famille d’Adama n’a cessé de se battre pour que justice soit faite, «faisant preuve d’une détermination sans relâche, quotidienne, qui n’a d’égale que sa peine infinie», note Omar Sy. Elle demande le dessaisissement des trois gendarmes impliqués le jour de l’interpellation.

«À Adama Traoré, comme à George Floyd, la justice a inventé une "cardiopathie", des cœurs défaillants, poursuit l’acteur. Mais je n’ai qu’une seule question, et c’est la seule qui compte: ces hommes seraient-ils morts s’ils n’avaient croisé la route des forces de l’ordre?»

«George Floyd et Adama Traoré avaient des points communs: ils étaient tous deux noirs, de grande carrure et leurs vies ont basculé dans l’horreur en quelques heures. Pour rien. Je mesure 1,92 m, je suis noir, je leur ressemble. Est-ce qu’il peut m’arriver la même chose qu’à eux demain? Est-ce que cela risque d’arriver demain à mes enfants? À vos enfants? Cette peur sans nom, cette peur injustifiée qui enfle dans nos vies, doit disparaître.»

Omar Sy confie que lui aussi, a vu dans sa vie des «drames liés à l’intervention des forces de l’ordre». «Comme Adama, comme Zyed et Bouna, morts à 17 et 15 ans à Clichy-sous-Bois en 2005, j’ai couru quand j’ai croisé le chemin de la police, confie-t-il. Je n’avais alors pas de micro ouvert pour dire combien cette peur est réelle. Celle de mourir entre les mains des forces de l’ordre. J’affirme aujourd’hui qu’elle existe depuis trop d’années, et cette peur se transmet de génération en génération.»

«Ne plus jamais se taire»

L’acteur, sacré plusieurs fois «personnalité des Français», appelle ses concitoyens à «ne plus jamais se taire» et à dénoncer systématiquement les violences racistes. «Nous aspirons tous à une police digne de notre démocratie, une police qui protège sa population sans distinction de couleur de peau ou de provenance sociale, la même pour tous, qu’on habite dans les centres-villes ou dans les quartiers populaires.»

Pour Omar Sy, cela débute par un soutien massif à la famille d’Adama Traoré. «La cause est juste, je vous garantis qu’y adhérer remplit de ferveur», écrit-il encore. Le comédien a également mis en ligne une pétition intitulée #ReveillonsNous via le site Change.org. Cette dernière a été massivement relayée sur les réseaux sociaux par de nombreuses célébrités, à l’instar de Marina Foïs, Guillaume Canet, Mouloud Achour ou Aïssa Maïga.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Muriel vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina