Femina Logo

On peut actuellement la voir dans la série «Vinyl», mais c’est pour une tout autre raison qu’Olivia Wilde fait l’actu. Elle a accepté de participer à la dernière campagne de sensibilisation à la trisomie 21. Son nom? #HowDoYouSeeMe (comment tu me vois). Le spot a été réalisé à l’initiative de la fédération italienne Coordown et a reçu le soutien de la fondation Jérôme Lejeune, de l’association Les amis d’Eléonore, de Down Syndrome Australia et de Down Syndrome International.

Le but de ce clip touchant? Mettre en lumière la façon dont les personnes atteintes de trisomie se voient, et celle dont les autres les regardent. Olivia Wilde s’est ainsi glissée dans le rôle d’Anna Rose, une jeune étudiante de 19 ans qui raconte sa vie, ses rêves, ses peurs et que l’on aperçoit à la fin du clip. L’impact est nettement plus fort qu’un long discours sur la différence. «Le message se veut positif, il n’est pas culpabilisant, ce qui peut contribuer à changer le regard sur la trisomie», note la fondation Jérôme Lejeune.

Une comédienne très engagée

Olivia Wilde n’en est pas à son coup d’essai: l’actrice de 32 ans soutient de nombreuses causes depuis des années. Elle a réalisé des films documentaires tels que «Time of Cholera» ou «Ebola Outbreak». Elle fait également parti du collectif «Artists for Peace and Justice», une association qui se bat pour davantage d’éducation et d’infrastructures sanitaires en Haïti.


A lire aussi:
Une jeune trisomique devient mannequin
Laetitia Guarino, une Miss Suisse engagée
#AuNomDesSeins: les stars se mobilisent contre le cancer

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.