Femina Logo

Vêtue d’une longue robe signée Archana Konchar, elle traversait avec détermination le catwalk ce jeudi 8 septembre, à New York. Elle qui auparavant se sentait obligée de cacher son visage s’est retrouvée sous le feu des projecteurs, devant les caméras du monde entier. Selon «India Times», Reshma Qureshi n’avait encore jamais quitté l’Inde, son pays natal.

Brûlée à l’acide sulfurique par plusieurs hommes dont son beau-frère en 2014, la jeune femme de 19 ans milite aujourd’hui aux côtés de l’ONG «Make love, not scars» (Faites l’amour, pas des cicatrices): via des tutoriels de maquillage postés sur YouTube, elle dénonce la vente libre de l’acide concentré en Inde. Car malheureusement, ce genre d’agression fait près d’un millier de victimes chaque année, laissant ces dernières défigurées et traumatisées.

#TakeBeautyBack

Face au succès fulgurant de cette campagne, le monde de la haute-couture n’a pas tardé à repérer la jeune Indienne et son message d’espoir.

Reshma Qureshi a en effet été invitée à fouler les podiums par l’agence FTL Moda, l’un des producteurs de la Fashion Week qui s’engage à défier les diktats de la mode. L’année dernière, c’est la mannequin australienne atteinte du Syndrome de Down, Madeline Stuart, qui avait défilé.

Au moment d’apprendre la nouvelle, Reshma Qureshi n’avait pas pu retenir son émotion:

Selon «Associated Press», la jeune femme aurait déclaré: «Cette traversée du podium était très importante pour moi, car il y a tellement de jeunes femmes qui, comme moi, ont survécu à des attaques à l’acide; ceci va leur donner du courage.»

Reshma Qureshi a également participé au défilé d’une autre maison indienne, Vaishali Couture. Elle y aurait à nouveau raflé le spotlight et ce n’est pas étonnant: son courage et l’espoir qu’elle incarne la rendent absolument rayonnante.


A lire aussi:
Reshma Qureshi, défigurée à l'acide, défilera à la Fashion Week de NY
Une jeune trisomique devient mannequin
Le tuto beauté de Reshma, victime de l'acide

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.