Femina Logo

On la retrouve dans…

«30 ans (10 ans de thérapie)», qui vient de paraître aux Editions Mazarine - Fayard. Elle y partage sur un ton tout en dérision ses petites angoisses quotidiennes de trentenaire. On adore.

Chaque mardi à 11 h 20 sur France Inter, dans sa chronique, «La drôle d’humeur de Nora Hamzawi».

Le samedi 22 avril 2017, à l’Uptown Geneva, Genève, pour son show intitulé «Nora Hamzawi». La billetterie est bientôt ouverte.

Son smartphone

Son dernier coup de fil A mon conseiller bancaire, pour savoir si j’étais encore débitrice.

La photo qu’elle conserve Je ne sais pas si c’est par superstition, mais j’ai du mal à supprimer mes photos. Du coup, la mémoire de mon téléphone est très vite saturée et j’ai des problèmes de stockage.

Le compte instagram qu’elle suit Curb Your Larry David, très drôle, ou thefatjewish, qui détourne des images et y colle ses propres légendes, ça me fait rire.

Sa valise

Un casse-tête ou vite bouclée? Un casse-tête. D’abord, j’essaie d’être organisée et de penser mes tenues. Une fois que j’ai mis mon placard dans ma valise, je me rends compte que tout n’y rentre pas. Du coup, je retrie. Cela m’arrive de passer des vacances sans la défaire tellement ça m’angoisse.

Plutôt malle Vuitton ou sac à dos? J’ai un problème avec les choses siglées, et je ne suis pas non plus sac à dos. Donc plutôt gros sac informe à roulettes, pour tout mettre dedans et ne rien porter. Le dernier que j’ai acheté est si énorme que je pourrais partir quatre mois en vacances.

Un parfum J’aime l’odeur de l’ambre, il y en a dans tous les parfums que je porte. J’adore «Patchouli», de Reminiscence, ou «Carbon», de Balmain.

Sa vie intérieure

La chanson qui lui donne la pêche «You’ve Got the Dirtee Love», de Dizzee Rascal featuring Florence and the Machine, je l’écoute juste avant de monter sur scène.

Ce qui la ressource J’ai une obsession avec la montagne et la neige, ça me calme. Pour me ressourcer, j’ai besoin de nature, de feu de cheminée.

Ce qu’elle a fait par amour Me remettre en question, tout le temps. Je suis extrême en amour.

Ce qui la met en colère Mis à part l’élection de Trump? Les bêtises que je lis sur les réseaux sociaux. Ça devient pénible quand on se rend compte tout ce que ça draine, c’est extrême. Les gens manquent de pudeur.

Sa ville

Son quartier préféré J’aime beaucoup le quartier Jourdain, entre le XIXe et le XXe arrondissement de Paris, près des Buttes-Chaumont. C’est excentré, avec une ambiance village et des petits commerçants. Idéal pour fuir le centre-ville.

Le parc où elle marche, court, rêve… Celui des Buttes-Chaumont, j’y vais pour marcher pendant que les autres courent.

Son bistrot favori Le Baratin, dans le XIXe. Si je recevais des non-Parisiens, je les y emmènerais. Il a longtemps été considéré comme le meilleur de Paris, pour ses plats typiques. Y manger, c’est s’offrir une parenthèse.


A lire aussi:
Les petits secrets de… Thomas Wiesel
Les petits secrets de… Jain
Les petits secrets de… Marianne James

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.