Femina Logo

Du papier journal, des feuilles, de vieux tissus… La grande majorité des femmes indiennes doivent recourir à des solutions de fortune pendant leurs règles. Peu pratiques, elles peuvent aussi être dangereuses, car source d’infections. Depuis quelques années, des serviettes hygiéniques «low-cost» sont enfin disponibles grâce à l’ingéniosité d’un homme qui avait dû quitter l’école à 14 ans avant de devenir tout à tour vendeur des rues, puis artisan en ferronnerie.

Le journal britannique «the Guardian» vient de consacrer un portrait à cet inventeur dont la vocation est née le jour où il s’est rendu compte que sa femme devait choisir entre acheter des serviettes hygiéniques ou du lait pour la famille. Arunachalam Muruganantham, qui a été distingué par son gouvernement, est d’autant plus méritoire que ses tentatives pour élaborer des protections hygiéniques à bas prix se sont heurtées aux tabous de la société indienne. C’est ainsi que ni sa femme, ni ses sœurs n’ont voulu tester ses prototypes, ni parler de ses travaux avec lui. Quant aux autres femmes qu’il a ensuite contactées, dont des étudiantes en médecine, elles lui ont refusé toute information, convaincues que seul un pervers pouvait s’intéresser à cette question.

Dans ces conditions, avoir réussi à fabriquer ces fameuses serviettes sur des machines conçues tout spécialement pour cela, relève de l’exploit. Actuellement, la start-up d’Arunachalam Muruganantham a déjà installé 600 machines, capables de produire 1000 serviettes par jour dans 23 Etats indiens. Et sa société entend bien continuer à se développer. La plupart du temps, ce sont des groupes de femmes des régions rurales qui acquièrent le matériel nécessaire grâce à des microcrédits ou à des ONG. Tout le processus, de la fabrication à la distribution, est réalisé par des femmes qui y gagnent un emploi mieux rémunéré que dans l’agriculture.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview de Noël avec Juliane et Ellen

Vous entendez nos voix au début de chaque épisode, lorsque nous vous racontons ces petites anecdotes (véridiques) de notre quotidien. Ainsi, au moment de boucler la première saison de Tout va bien, on s'est dit qu'il était temps qu'on se présente pour de vrai, qu'on vous parle de nos goûts, de nos personnalités et de nos expériences. Pour vous remercier d'être de plus en plus nombreux à nous écouter chaque semaine!

Dans vos écouteurs

E20: Gérer les tensions familiales pour une vie plus apaisée

Rendre visite à ses beaux-parents, présenter son nouveau conjoint à ses enfants, survivre à un interminable dîner familial, relancer une communication essoufflée... que de petits challenges que nous présente la vie, lorsque les tribus se réunissent. Afin de prendre un pas de recul sur ces situations et les gérer au mieux, un psychologue nous donne des clés de compréhension et des solutions. Parce qu'au fond, on l'adore, notre famille!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina