Femina Logo

news société

Le défi d'une comédie américaine sur fond de conflit afghan

Comedie americaine sur fond conflit afghan

Tina Fey campe le rôle d'une journaliste américaine qui couvre le conflit afghan.

© AFP Photo/Robyn Beck

Le long-métrage est librement adapté du livre «The Taliban Shuffle», publié en 2011 et écrit par la journaliste Kim Barker, qui fut correspondante du «Chicago Tribune» en Asie de 2004 à 2009.

L'ouvrage est un récit plein d'humour sur le parcours, en Afghanistan et au Pakistan, d'une reporter qui n'a pas froid aux yeux. Elle est confrontée à la guerre, aux différences culturelles, sur fond de fêtes entre expatriés et de relations amoureuses décevantes.

En passant au cinéma, Kim Barker est devenue journaliste de télévision et a vu l'orthographe de son nom changée en Baker. L'essentiel du scénario est inventé, notamment l'épisode qui voit un procureur afghan s'enticher d'elle.

Le film se concentre sur l'Afghanistan et n'évoque pas du tout le Pakistan. Pour autant, le film dépeint fidèlement l'esprit du livre.

Une comédie sur fond de guerre

Le rôle de la journaliste est joué par l'ancienne star de l'émission culte de NBC «Saturday Night Live» et de la série «30 Rock», Tina Fey, de plus en plus demandée au cinéma.

L'actrice a avoué s'être intéressée au livre en lisant la critique du New York Times, qui présentait Kim Barker comme «une sorte de personnage à la Tina Fey». «Comme je suis égo-maniaque et stupide, ça m'a vraiment parlé», a plaisanté l'actrice lors d'une conférence de presse. Celle-ci a décidé de produire le film.

Pour Tina Fey, le principe d'une comédie sur fond de guerre n'est pas une aberration et a même donné lieu à plusieurs classiques du cinéma. Parmi eux figurent notamment «Good Morning Vietnam» (1987), «MASH» (1970), qui fut Palme d’or à Cannes, ou «Les rois du désert» (2000).

«Pour moi, ce film est une histoire humaine, au fond, de relations humaines», explique Tina Fey, avec pour décor un conflit qui a fait 3545 victimes civiles en 2015.

Pour l'actrice, l'héroïne est «une femme qui fait le choix d'anéantir sa vie d'avant et de s'embarquer dans cette aventure». L'équipe de production n'a jamais envisagé de tourner en Afghanistan mais a cherché un lieu de tournage susceptible de rendre le film réaliste.

Elle a finalement choisi le Nouveau-Mexique, Etat du sud-ouest des Etats-Unis, et a réussi à recréer l'atmosphère des rues de Kaboul. L'équipe y a ajouté des images de Kaboul ramenées par la réalisatrice d'origine iranienne Gelareh Kiazand.

Un ancien soldat parachutiste américain et un Afghan qui fut traducteur pour l'armée américaine ont également apporté leur expertise pour rendre l'ensemble crédible. «Je trouve que c'est vraiment fidèle à mon récit, à l'absurdité de nos vies là-bas, à la tristesse dont nous avons été témoins», considère Kim Barker.


A lire aussi:
«Spotlight», de l’enfer au scoop
Cinéma: «The Revenant», LE film à voir?
«Mad Max: Fury Road» remporte 9 prix aux Critics' Choice Awards

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.