Femina Logo

LGBTQIA+

Le 2 juillet 2022, une Pride de nuit aura lieu à Lausanne

Pride de nuit lausanne 2 juillet 2022

Dans un communiqué de presse diffusé début juin 2022, le collectif de la Pride de nuit affirme «sa volonté de se placer aux croisements des luttes».

© MERCEDES MEHLING/UNSPLASH

Plus de 2300 personnes suivent et encouragent désormais la page Instagram «Pride de nuit», tenue par un «groupe de militantxes LGBTQIA+ situé principalement à Lausanne». Lancé au mois d'avril 2022, ce compte est dédié à l'organisation et aux enjeux de l'événement du 2 juillet 2022, une Pride alternative qui aura lieu dès 16h30 dans la capitale olympique. Ainsi que l'expliquait un communiqué de presse diffusé début juin, il s'agit d'une manifestation queer, féministe, antiraciste, écologiste et anticapitaliste.

Le but? Replacer les questions politiques au cœur des Prides, bannir le rainbow-washing et mettre en lumière des revendications détaillées dans une charte signée de 20 organisations, dont les Grèves Féministes vaudoise, fribourgeoise et neuchâteloise, ou les Grèves du Climat vaudoise et genevoise. Aussi l'événement souhaite-t-il se démarquer de certaines autres Prides organisées au mois de juin 2022, afin de souligner le fait que ses communautés ne s'y sentent pas toujours représentées.

«Nous revenons à ce que représentaient historiquement les Prides, expliquent les membres du collectif dans le communiqué. Visibiliser les thématiques qui nous touchent. Nous souhaitons une Pride politique, une reconquête de l’espace public pour visibiliser nos réalités et nos luttes contre les rapports de domination et la précarisation de nos communautés. Car les questions queer concernent tout le monde.» La liste détaillée des revendications est disponible dans la charte rédigée par le collectif, et concerne notamment le système de santé, de l'emploi, le droit à l'autodétermination et des représentations plus diversifiées.

Le symbole du groupe, un triangle rose, est issu d'une époque particulièrement sombre et dévastatrice de l'Histoire: dans les camps de concentration nazis, il était en effet utilisé pour «marquer» les hommes gays. «Avant le drapeau arc-en-ciel et ses versions plus modernes (affichant les couleurs trans ainsi que les bandes noires et brunes pour les communautés LGBTQIA+ racisées), c'est le triangle rose que nos communautés se sont réapproprié», précise le collectif sur sa page Instagram.

Départ à 16h30

La manifestation démarrera donc le samedi 2 juillet à 16h30, dans le parc de Milan. Pour marquer le coup d'envoi, des animations musicales et des discours auront lieu sur place. Puis, un cortège sillonnera les rues lausannoises jusqu'à la Place de la Riponne, dès 18h. En fin de soirée, à partir de 22h, une afterparty fera vibrer les Docks, grâce au talent de multiples artistes, ayant mis sur pied un programme «diversifié et engagé».

«Nous écrivons pour celleux qui sont dans l’impossibilité de manifester. Nous écrivons aussi à toutes les formations féministes, antiracistes, écologistes et politiques pour leur dire que les pensées queers sont nécessaires pour arriver à un changement», résume le collectif, toujours dans son communiqué de presse.

Plus d'informations

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Ellen vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E87: Comment apaiser l'éco-anxiété

Dans vos écouteurs

E86: Comment mieux communiquer ses désirs, en couple

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné