Femina Logo

Conférence

Lauren Wasser, le top amputé des jambes, star de TEDxLausanneWomen

Conference tedxlausannewomen lauren wasser

«Le Syndrome du Choc Toxique affecte et tue des femmes depuis ma naissance. J'espère que dans ma vie, je pourrai réellement apporter un changement nécessaire pour que le SCT ne blesse ou ne tue plus jamais une femme ou une petite fille.» - Lauren Wasser.

© Getty Images

«2019 a été une année historique dans la lutte pour l’égalité en Suisse. Nous souhaitons clôturer cette année par un événement qui met en lumière des femmes d’ici ou d’ailleurs, parmi les plus talentueuses et rebelles au monde» résume Ashley Puckett, curatrice de TEDxLausanneWomen, et le ton de cette soirée à venir est ainsi donné. Dans le panel des conférenciers, composé à 90% par des femmes, on découvre ainsi de nombreuses Suissesses aux profils inspirants.

Pêle-mêle, on note l’entrepreneuse du milieu tech et experte en «big data», Helena Wasserman, élue en 2017 au prestigieux classement du «Forbes 30 under 30», mais aussi Diana Rikosari, l'auteure à succès qui prône une philosophie de l’éducation tournée vers l’instant présent, ou encore Daya Jones, la chorégraphe et fondatrice du concept Sassy qui invite les femmes à se reconnecter à leur féminité et sensualité, à travers la danse.

«The girl with golden legs»

LA star incontestable de la soirée du 5 décembre 2019? Peut-être la suivez-vous sur Instagram, ou avez-vous entendu parler de son histoire singulière et ultra poignante. Après avoir subi un Syndrome du Choc Toxique (SCT), une maladie violente pouvant être causée, dans de très rares cas, par le port d'un un tampon, le mannequin Lauren Wasser perd une jambe, puis une deuxième en 2018. Aujourd’hui, le magazine «Vogue» la surnomme «la fille aux jambes dorées», en référence à ses prothèses couleur or. Celle qui a un temps «envisagé le suicide» et «traversé l’enfer» parcourt désormais le monde, afin de parler du SCT et d’en faire la prévention.

Décembre 2019 sera sa première venue en terre helvète: «Je me réjouis de visiter la Suisse et d’y donner cette conférence. J’ai entendu dire que c’était magnifique», affirme-t-elle. En plus de son travail de mannequinat et de son entraînement de running, en vue du marathon de New York, le top voyage souvent pour assumer sa casquette de conférencière: «Je me suis rendu dernièrement à Tel-Aviv, en Israël, pour mon dernier discours TED, et c'était génial.»

Un scroll sur son compte Instagram, theimpossiblemuse, suffit pour faire naître ce sentiment ambivalent mêlant admiration et curiosité: cette femme est une survivante. Comment a-t-elle pu surmonter le cauchemar du Syndrome du Choc Toxique (SCT)? Au pire stade de la maladie, ses chances de survie avaient chuté à 1%. Et comment a-t-elle accepté la double amputation de ses membres inférieurs? «Honnêtement, je peux dire que la grâce de Dieu est la seule raison pour laquelle j'ai survécu», répond la jeune femme.

«Je crois que mon but dans la vie est d’être une messagère – cette situation ne me concerne plus uniquement moi-même, mais représente quelque chose de bien plus grand.» Elle ajoute: «Le Syndrome du Choc Toxique affecte et tue des femmes depuis ma naissance.

J'espère que dans ma vie, je pourrai réellement apporter un changement nécessaire pour que le SCT ne blesse ou ne tue plus jamais une femme ou une petite fille.»

Le 5 décembre 2019, l’Américaine souhaite véhiculer un message de bienveillance: «Nous sommes telles que nous sommes. Je veux dire par là qu’en tant que femmes, on nous dit toujours que l’on doit tendre à être «X, Y ou Z», pour avoir une meilleure apparence ou pour être simplement meilleure… Je crois que tout provient de notre cœur.

Et ce qui compte, c’est ce que l’on fait pendant que nous sommes sur cette planète. Laissons-la mieux que nous l’avons trouvée!»

De notre relation aux objets

Autres conférencières de TEDxLausanneWomen à ne pas manquer: Marieke et Eliette Staub, créatrices de l’agence Clarity Home Detox, deux des huit «KonMari Master Consultants» de Marie Kondo. Elles évoqueront leur thématique phare: le désencombrement de la maison et la quête d’un quotidien fluidifié.

En plein préparatifs de ce rendez-vous notoire, Marieke se souvient avec une légère nostalgie: «Pour la petite histoire, il y a un an, nous étions dans le public de la conférence TEDx qui s’était également déroulée à Lausanne. Des speakers délivraient des messages si inspirants que l’on s’est dit: on est des locales, on doit le faire, il faut qu’on participe au prochain!»

Aujourd’hui, à l’affiche de cette soirée féminine, leur état d'esprit peut se résumer ainsi: «Nous sommes enchantées de participer à un tel événement international (nldr: les conférences sont en anglais) ici à la maison. C’est un vrai défi pour nous.» Par ailleurs, la Romande mentionne l’enjeu de cet exercice: «Nous avons une dizaine de minutes pour parler de l'importance de choisir son chez soi en pleine conscience.»

«Nous mettrons l’accent sur le pouvoir des objets et la relation que nous avons avec ces derniers et cela afin de créer un environnement à notre image.»

«Nous désirons inspirer le public à considérer ses biens sous un tout autre angle, et notre conférence ne se résume pas à la simple notion de rangement ou des fameuses boîtes.» Et de conclure: «Notre but, c'est vraiment d'aller au-delà de ces notions.»

Informations pratiques

TEDxLausanneWomen, 5 décembre 2019, dès 18 h 30 au SwissTech Convention Center de l’EPFL à Lausanne.

Les conférences seront données en langue anglaise.

Plus d’informations sur les conférences et inscriptions sur le site tedxlausanne

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Juliane vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina