Femina Logo

news société

L’appel du vide ou l'art de ne plus rien acheter

L’appel du vide

«Je veux bien la sauver, la planète, mais seulement dans MON bikini.»

© Ludovic Andral

Une bonne résolution

L’idée fait son chemin. Une journaliste du Monde a décidé de ne plus rien acheter de neuf pendant une année pour des raisons à la fois écologiques et d’«anti consumérisme à outrance». Elle fait notamment référence pour motiver sa décision à l’aventurier et écrivain Sylvain Tesson qui, en voyant 15 sortes de ketchup dans un supermarché, est parti très loin – en Sibérie. Je ne voudrais pas l’inquiéter, mais bientôt en Sibérie aussi ils auront une petite vingtaine de jus rouges dans lesquels tremper leurs frites, juste pour dire.

Débordée par mes poubelles

La journaliste, elle, ne parlait évidemment pas de nourriture – on a encore le droit de manger et puis, l’occasion, dans ce secteur, c’est moyen, disons.

L’idée, donc, c’est qu’on n’achète rien de neuf pendant une année.

Si vraiment on a absolument besoin d’un objet, on s’arrange pour échanger, acheter d’occasion ou réparer. L’idée de revenir à l’âge du troc (combien de sangliers pour mon char quasi neuf?) ne me séduit que moyennement, tout comme la perspective – juste pour sauver la planète – de porter un maillot de bain qui a déjà servi. Je veux bien la sauver, la planète, mais seulement dans MON bikini. D’ailleurs, un des rares ratés de la journaliste, c’est le bonnet de bain pour le cours de piscine de son enfant. Voilà bien la preuve que l’hygiène personnelle passe avant le sauvetage du Monde.

Succomber à «Février sans supermarché»?

Mais en pratique?

Enfin, ça dépend des gens.

Tentez l’expérience autour de vous, parlez du projet, et vous verrez très vite émerger les limites de chacun. C’est un des charmes de l’exercice.

Il semble que la question des petites culottes soit un frein pour nombre de femmes. J’ai aussi eu: «Ouais, mais le matériel de sport ça ne compte pas, ou bien?» «Les livres, ce ne sont pas des objets, non?» et, très pragmatique, «Si tu casses tes lunettes, tu trouves une canne blanche d’occase?».

Pimp my balcony

Ce qui marche très bien sur moi, mieux que l’écologie, c’est l’appel du vide. La perspective de voir mon appartement se vider de vêtements trop usés et d’objets cassés remplacés par… rien, c’est très tentant; tout comme la gymnastique mentale nécessaire pour quand même réussir à vivre au quotidien sans que personne ne remarque rien.

Là, j’en suis donc à faire l’inventaire de tout ce que je vais acheter (24 culottes en tête de liste…) pour tenir une année. Bon, OK, je sais, je pervertis le concept d’entrée…

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Dans vos écouteurs

E23: Comprendre notre microbiote intestinal pour mieux le soigner

S'il vous arrive de vous poser des questions sur votre digestion, cet épisode est fait pour vous. Le Professeur Gilbert Greub, Directeur de l'Institut de Microbiologie du CHUV, nous explique le fonctionnement du microbiote intestinal, corrige certaines de nos idées reçues et nous rassure sur de nombreux points. On en parle enfin, pour se sentir mieux (et éclairé) ensuite!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina