Femina Logo

Vétéran

Il a beau n’avoir que 23 ans, Jonas Schneiter affiche déjà des années de micro au compteur. «J’ai des cassettes de moi à 10 ans en train de faire semblant de présenter une émission, dit-il. D’où me vient cet amour? Je n’en sais rien. La radio m’a toujours semblé une évidence. Alors que la télé ne m’intéressait pas.» A 16 ans, il casse le casting de l’opération de la RTS «Génération 07». Coup de cœur. Pas même deux ans plus tard, le voilà engagé par One FM – «c’était un petit boulot» – puis par LFM, dont il anime la matinale dès 2011.

Impertinent

Ce Lausannois, fils d’un couple d’infirmiers, se réjouit de pouvoir, en rejoignant Couleur 3, assumer son côté irrévérencieux. Un aspect de sa personnalité qui lui avait déjà permis de se faire remarquer dans «Génération 07»: «J’ai demandé à Pascal Couchepin si c’était parce qu’il était le plus vieux des conseillers fédéraux qu’il était le moins apprécié. Il s’est indigné et m’a invité à aller faire des études avant de lui ré-adresser la parole.»

Téméraire

En 2011, c’était Vincent Veillon qui relevait le pari de succéder haut la main au vénéré Yann Zitouni. Pourquoi le miracle ne se reproduirait-il pas avec Jonas Schneiter? La direction de Couleur 3 y croit, puisqu’elle l’a approché. A la surprise du principal intéressé: «Je pense qu’ils étaient conscients que je n’étais pas tout à fait dans l’esprit Couleur 3.» Ce que les fidèles de la chaîne se sont empressés de confirmer. Dès son deuxième jour sur la Trois, le nouveau venu soulevait une nuée de critiques sur les réseaux sociaux: «pénible», «formaté FM», «grossier merle», «pas drôle», «terrible erreur de casting»… Les rockeurs vieillissants n’aiment guère qu’on bouscule leurs habitudes. Ni qu’on s’invite dans leur c aste sans être issu du sérail. «Ces gens-là ne me font pas peur, avouait Jonas quelques jours plus tôt, mais le défi sera de leur plaire.» Ce n’est pas gagné.

Où l’entendre?

Dans «Namasté», du lundi au vendredi de 6 h à 9 h, sur couleur 3.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.