Femina Logo

news société

L'Arabie saoudite autorise les femmes à conduire

Femme voiture arabie saoudite

Le décret du roi Salmane devrait également bénéficier à l'économie du royaume.

© Getty

Après une âpre bataille longue de plusieurs décennies, les femmes saoudiennes obtiennent enfin un droit fondamental: celui de se déplacer en voiture. La nouvelle a été annoncée par un décret royal, diffusé à la télévision le mardi 26 septembre 2017: dès le mois de juin, l'Arabie saoudite permettra aux personnes de sexe féminin de conduire. Selon le «NY Times», le roi Salmane espère que cette décision pourra redorer la réputation du pays sur la scène internationale, endommagée par de fortes critiques et de nombreuses manifestations.

Cette réforme devrait également booster l'économie du royaume saoudien, en permettant aux femmes de contribuer plus activement à la société: l'interdiction de piloter un véhicule contraint en effet nombreuses d'entre elles à dépenser la majorité de leurs salaires dans des frais de chauffeurs ou de taxis. A présent, elles pourront se rendre sur leur lieu de travail de façon autonome.

Un cri de victoire

Cela peut sembler bien insignifiant, pour des communautés qui autorisent ces dames à manier le volant depuis des siècles: en Arabie saoudite, il s'agit pourtant d'un spectaculaire bond en avant, l'obtention d'un droit fondamental pour lequel de courageuses militantes n'ont jamais cessé de se battre. Sur les réseaux sociaux, de nombreuses expressions de joie et de soulagement saluent la décision:

Ce pays du Golfe était le dernier à ne pas accorder de permis de conduire aux femmes. Un symbole d'inégalité et d'oppression vient de s'écrouler: espérons que les progrès ne s'arrêteront pas là.


A lire aussi:
«Hwages», le clip féministe qui bouscule l'Arabie Saoudite
Inégalités hommes-femmes: des infographies à connaître
Vidéo: la web-série «Et tout le monde s'en fout» s'attaque à l'égalité homme-femme

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.