Femina Logo

news société

Greta Thunberg, plus jeune Prix Nobel de la paix?

Greta thunberg prix nobel paix

Greta Thunberg: «J’ai réalisé à quel point les gens dont dépend notre futur ne semblent pas prendre la question au sérieux.»

© Getty

«Nous avons proposé Greta Thunberg parce que le changement climatique, si on ne l'enraye pas, sera la principale cause des guerres, conflits et flux de réfugiés à l'avenir», a affirmé à l'AFP le député norvégien Freddy André Øvstegård. «Greta Thunberg a lancé un mouvement de masse dans lequel je vois, peut-être, la principale contribution à la paix», a-t-il ajouté.

La meilleure représentante de la planète

Egérie de la lutte contre les dérèglements climatiques, la jeune Suédoise de 16 ans est devenue, en particulier pour toute une génération, une icône incontournable pour la survie de la planète. Elle est notamment l'instigratrice de la «grève mondiale» des étudiants, renouvelée ce vendredi 15 mars 2019 afin d’appeler à un renforcement des actions pour lutter contre les changements climatiques.

«C'est bien évidemment un honneur et très agréable d'être proposée pour un aussi grand prix», a-t-elle déclaré auprès du journal suédois «Aftonbladet».

«C'est incroyable et un peu bizarre», a-t-elle dit.

Selon Freddy André Øvstegård, le nom de Greta a été proposé par trois députés de la Gauche socialiste (opposition) avant la date-limite du 31 janvier 2019, ce qui signifie que sa candidature est valide pour le Nobel de la paix 2019, qui sera attribué le 11 octobre 2019.

Depuis le début de son action entammée le 20 août 2018, la jeune fille a beaucoup voyagé. Fin novembre, l’ado ultra médiatisée a participé à la COP24 à Katowice, en Pologne. Elle en est rentrée lessivée: «J’ai réalisé à quel point les gens dont dépend notre futur ne semblent pas prendre la question au sérieux. Peut-être qu’il y a eu des avancées. Mais ce qui est important, ce sont les émissions [de gaz à effet de serre], or elles continuent d’augmenter.»

Méduses, chips et champagne: 9 effets surprenants du réchauffement climatique

Une candidature ne signifie pas une victoire

En réalité, des milliers de gens comme des anciens lauréats, professeurs d’université, ou encore ministres de tous les pays, ont le pouvoir de proposer une candidature. Mais c’est bien le comité Nobel qui décide finalement à qui il souhaite attribuer la prestigieuse récompense. Rappelons que Donald Trump aurait été proposé par Shinzo Abe, le Premier ministre japonais...

304 personnes et organisations ont cette année été pré-nommés pour le célèbre prix, selon l'Institut Nobel. Alors, à l'automne prochain, scanderont-ils «Make the world Greta again»?

Grève du climat: la jeunesse à nouveau dans la rue le 15 mars

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.