Femina Logo

news société

Face aux critiques, Pékin commence à mieux mesurer sa pollution de l'air

Ce changement intervient alors que cette semaine encore plus de 150 vols ont été retardés ou annulés à l'aéroport international de la capitale, enveloppé dans un nuage dense qui réduisait la visibilité à 200 mètres dans certains quartiers.

Les habitants de Pékin ont pris l'habitude de se méfier des mesures officielles de la pollution atmosphérique et de très nombreux internautes ont ces dernières semaines raillé les autorités chargées de l'environnement, qui annonçaient fréquemment une "bonne" qualité de l'air en dépit des évidences contraires. Les résidents font plus confiance à l'ambassade des Etats-Unis, qui calcule de façon indépendante et publie sur un site le degré de qualité de l'air. Les nouveaux relevés officiels, actualisés chaque heure, sont consultables sur le site www.bjmemc.com.cn. L'ancien indice n'était actualisé qu'une fois par jour.

Pour l'heure les relevés se concentrent sur les particules fines PM10 - d'un diamètre inférieur à 10 microns - tandis que l'ambassade américaine mesure les particules fines PM2,5 (moins de 2,5 microns), qui peuvent pénétrer profondément dans les voies respiratoires. En plus des nombreuses centrales thermiques à charbon, la pollution à Pékin est alimentée par les industries dans la conurbation et la circulation automobile. Un total de 240 000 voitures supplémentaires sont arrivées en 2011 dans les rues de la mégalopole, où il en circulait déjà cinq millions.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Dans vos écouteurs

E23: Comprendre notre microbiote intestinal pour mieux le soigner

S'il vous arrive de vous poser des questions sur votre digestion, cet épisode est fait pour vous. Le Professeur Gilbert Greub, Directeur de l'Institut de Microbiologie du CHUV, nous explique le fonctionnement du microbiote intestinal, corrige certaines de nos idées reçues et nous rassure sur de nombreux points. On en parle enfin, pour se sentir mieux (et éclairé) ensuite!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina