Femina Logo

news société

En Suède, les mamans ours «s'adaptent» aux lois des chasseurs pour protéger leurs petits

Ours famille ourson bebe

«Une femelle seule a quatre fois plus de chances d'être tuée qu'une femelle qui se déplace avec ses oursons», ajoute le professeur Swenson, qui étudie ce mammifère depuis plus de 30 ans.

© Getty

En lisant cette étude zoologique suédoise, notre mâchoire a bien failli se décrocher: il semblerait que les ourses scandinaves aient réussi à comprendre, puis à tirer profit des lois humaines! La législation du pays interdisant aux chasseurs d'ouvrir le feu sur des ours se déplaçant en famille, ceux-ci auraient commencé à passer davantage de temps avec leur tribu, afin de se protéger des humains. En restant auprès de ses petits, une maman ourse est donc certaine de ne pas croiser la route d'un homme armé.

Publiée le 27 mars 2018 dans le journal «Nature Communications», la fameuse recherche a été menée par une équipe de scientifiques ayant passé plus de vingt-deux ans à observer la stratégie de survie qu'adoptent ces majestueux animaux.

«L'homme est devenu une force d'évolution dans la vie des ours», a indiqué Jon Swenson, professeur à l'Université norvégienne des sciences de la vie.

Depuis quelques décennies, ils seraient effectivement parvenus à s'adapter aux habitudes de leur plus important «prédateur», dans le but d'assurer la survie des générations futures: plutôt que de vivre avec leurs petits pendant les habituels 18 mois, les mamans ours ont prolongé la cohabitation, qui peut désormais s'étendre facilement jusqu'à 2 années et demi.

Sudan, le tout dernier rhinocéros blanc mâle est décédé au Kenya

L'ours brun scandinave, menacé par la chasse

Comme nous le rappelle le «Guardian», les chasseurs suédois n'ont pas besoin d'un permis particulier pour chasser l'ours brun: entre 2010 et 2014, plus de 300 specimens avaient été tués. La loi protégeant les familles représente donc une protection de taille pour cette espèce, dont la survie est fortement menacée par ces attaques humaines.

«Une femelle seule a quatre fois plus de chances d'être tuée qu'une femelle qui se déplace avec ses oursons, ajoute le professeur Swenson, qui étudie ce mammifère depuis plus de 30 ans. Tant qu'une ourse est à proximité de ses petits, elle est en sécurité.»

Voilà un fait qui n'a pas échappé à ces adorables créatures. Ainsi, lorsqu'on vous annoncera que le nombre de «Tanguy» a fortement augmenté parmi les familles d'ours bruns du Nord, vous saurez pourquoi!

Scandaleux: Donald Trump autorise la chasse des ours en hibernation, en Alaska

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.