news société

    L'administration Trump réautorise l'importation des «trophées» de chasse d'éléphants et de lions

    Le jeudi 16 novembre 2017, les Etats-Unis ont choisi de lever une interdiction instaurée en 2014 par Barack Obama: dorénavant, les chasseurs américains auront à nouveau le droit d'importer des «trophées» d'animaux sauvages, tués en Afrique.

    Publié le 
    17 Novembre 2017
     par 
    Ellen De Meester

    En avril 2017, Donald Trump autorisait la chasse des ours endormis lors de leur hibernation, en Alaska. Cette décision lui avait attiré les foudres de la Toile, et des défenseurs des animaux, provoquant un véritable raz-de-marée de critiques et de protestations. 

    Il semble malheureusement que les autorités américaines n'aient rien appris de cette dernière dérive: l'administration du Président Trump vient de réautoriser l'importation de «trophées» d'animaux sauvages, soit les défenses des éléphants et les pelages des lions tués en Afrique, notamment au Zimbabwe. Cette décision augmente évidemment la sérieuse menace qui plane actuellement sur ces magnifiques créatures: si plus de 60% des éléphants ont disparu depuis dix ans à peine, la populations des lions a également baissé de 42% en deux décennies. A cette allure, les experts prévoient une extinction totale pour 2025

    Le jeudi 16 novembre 2017, le U.S. Fish & Wildlife Service (USFWS) annonçait sur son site officiel qu’elle s’apprêtait à «émettre des permis autorisant l'import des trophées d'éléphants chassés par loisir au Zimbabwe à partir du 21 janvier 2016 et jusqu'au 31 décembre 2018». 

    En 2014, Barack Obama avait interdit ces permis d'import, afin de contribuer à la protection des espèces sauvages menacées. 

    Un important mouvement de protestations

    Afin de justifier cette décision, l'agence ajoutait: «La chasse pour le loisir, légale et bien encadrée, pourrait contribuer à la conservation de certaines espèces, en encourageant les populations locales à investir de l'argent dans cette conservation. […] Les chasseurs devraient choisir de chasser seulement dans des pays qui ont une forte gouvernance, un encadrement intelligent et des animaux sauvages en bonne santé.»

    Ces explications n'ont évidemment pas suffi à calmer les associations de défense des animaux, furieuses. Presque aussitôt après l'annonce, la célèbre organisation «PETA» rappelait avec une grande colère que «des cadavres d'animaux ne sont pas des trophées», et comparait cette autorisation à la vente d'un jeune sur le marché noir, afin de lever des fonds contre les violences faites aux enfants. 

     

     

    Tout aussi furibonds, les membres de l'association «The Elephant Projetct» ont rappelé sur Twitter qu'une centaine d'éléphants sont actuellement tués chaque jour par des braconniers, et que la décision des autorités américaines accroîtrait largement ce nombre. 

     

    De nombreuses personnalités, dont la top Doutzen Kroes, connue pour son engagement en faveur de la défense des éléphants, ont également élevé la voix sur les réseaux sociaux. Plusieurs dizaines de milliers d'internautes ont d'ailleurs signé les pétitions mises en circulation par diverses associations, afin de protester contre la réforme. Espérons que, cette fois, l'administration Trump écoutera la voix du peuple, et reviendra sur sa scandaleuse décision. 

    Nous ne pouvons laisser de telles absurdités détruire la magnifique faune de notre planète: il nous est impossible d'imaginer la Terre sans lions et éléphants. Leur disparition serait une véritable catastrophe, et nous n'aurions alors plus que nos yeux pour pleurer. 


    A lire aussi: 
    Scandaleux: Donald Trump autorise la chasse des ours en hibernation, en Alaska
    Sixième extinction de masse: la vie sauvage terrestre se meurt
    Gucci bannit la fourrure de ses collections

    A lire également
    Psssst! Dot Lung, la reine des «dragons digitaux», nous a soufflé sa stratégie en or!
    O
    Un artiste démontre le danger des filtres «embellissants» sur les réseaux sociaux.
    O
    À 32 ans, Nadja Gut exerce un métier qui la passionne. Son quotidien? La fusion de la nature et de la machine.
    O
    Cuisine
    Des plats sains, beaux et surprenants: voilà les exigences des foodies du moment.
    O
    Voyage
    Le froid, la neige… la météo nous donne envie de nous téléporter sous des cieux plus cléments. C’est le moment idéal pour booker nos futures vacances
    O
    News loisirs
    Pour inviter le soleil dans notre assiette, en découvrant des saveurs venues des quatre coins du monde!
    O