Femina Logo

Le dernier bâtiment a été relié le 21 décembre 2011, explique à l'ats Albert Bétrisey, vice-président de la société Chauffage Bois-Energie Anzère SA (CBA). Désormais quinze bâtiments, deux hôtels et le spa de la station sont chauffés par cette centrale. Devant le bâtiment Albert Bétrisey pointe les deux cheminées du doigt. "On ne voit aucune fumée" dit-il. Et pourtant les chaudières tournent à plein régime. La particularité de l'installation est de fonctionner au bois.

Du bois en granulés

Elle utilise plus précisément des granulés de bois, appelés pellets, dont la combustion ne produit que peu de particules fines et presque pas de cendre. Les chaudières chauffent de l'eau qui est envoyée dans un circuit autour du village.

Les quinze bâtiments connectés s'étalent sur une boucle de quelque deux kilomètres. L'eau quitte la centrale à près de 90 degrés et en revient à environ 70 degrés. La déperdition d'énergie, très faible, est même inférieure aux prévisions.

Pour les propriétaires des immeubles, la facture d'énergie ne subira en tout cas pas d'augmentation, estime M. Bétrisey. Elle pourrait au contraire baisser. Contrairement au prix du mazout, celui des pellets, produits en Valais, est stable sur le long terme.

Idée allemande

L'idée d'une centrale peu polluante, basée sur un combustible renouvelable, est née il y a une dizaine d'années. Elle revient à un entrepreneur allemand, spécialisé dans les énergies propres, propriétaire d'un appartement à Anzère.

Les chauffages des immeubles touristiques d'Anzère, construits vers la fin des années 1960, arrivaient en fin de vie. L'entrepreneur allemand a proposé aux co-propriétaires de son immeuble d'opter pour un système de pellets.

La réflexion est rapidement allée plus loin. Si cet immeuble devait changer sa chaufferie, les autres étaient sans doute dans le même cas. L'idée d'une centrale a commencé à faire son chemin mais il a fallu attendre 2005 pour que le projet soit présenté.

Le financement de 8,5 millions de francs a pu être réuni avec le concours des propriétaires des immeubles et des appartements. Ils sont partie prenante pour 48% du capital de la société, le solde est détenu par la société Mann Energie Suisse.

Séduire de nouveaux clients

La centrale peut potentiellement alimenter jusqu'à un millier d'appartements, précise M. Bétrisey. La recherche de nouveaux clients est à l'ordre du jour. "Plus il y aura de bâtiments reliés, plus les frais diminueront".

La société lorgne sur les quelques immeubles non encore raccordés, et aussi sur des projets de construction à venir. Car l'autre intérêt à un raccordement à cette centrale est le gain de place. Plus besoin de prévoir une chaudière et une citerne.

La centrale, qui se targue d'être l'une des plus grande d'Europe dans son genre avec une puissance de 6,5 megawatt, espère faire des émules. Albert Bétrisey est convaincu que l'idée a de l'avenir, contribuant à réduire les émissions polluantes.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E20: Gérer les tensions familiales pour une vie plus apaisée

Rendre visite à ses beaux-parents, présenter son nouveau conjoint à ses enfants, survivre à un interminable dîner familial, relancer une communication essoufflée... que de petits challenges que nous présente la vie, lorsque les tribus se réunissent. Afin de prendre un pas de recul sur ces situations et les gérer au mieux, un psychologue nous donne des clés de compréhension et des solutions. Parce qu'au fond, on l'adore, notre famille!

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina